RETOURS D'USAGES

Usage du TNI dans une classe de CP

250920114e7f844c7abe6
La découverte du TNI

A la suite d’une animation pédagogique proposée par Eddy Maréchal, le conseiller pédagogique de la circonscription, Isabelle Boivineau, qui n’avait jusqu’alors jamais eu l’occasion d’utiliser un TNI, s’est portée volontaire pour expérimenter cet outil dans sa classe. eInstruction lui a aussi proposé une formation pour lui permettre de prendre en main le TNI et le logiciel Workspace.

L’enthousiasme d’Isabelle Boivineau est perceptible : «Le côté interactif est ce qui donne au TNI cet aspect magique, c’est ce qui permet de donner une autre dimension à des séances d’apprentissage.

Projeter des documents numérisés, c’est bien, mais pouvoir écrire dessus, annoter, compléter, enregistrer, changer au gré des difficultés de la classe ou des élèves la présentation, les exercices, différencier un travail en direct avec toutes les possibilités qui s’offrent à nous grâce à l’ordinateur…

C’est enfin pouvoir s’offrir la joie de présenter des séquences pédagogiques avec les moyens technologiques actuels ! Enfin une école d’aujourd’hui avec des outils d’aujourd’hui : des outils qui ressemblent aux élèves».

Et il est certain que les élèves baignent aujourd’hui dans les nouvelles technologies (écrans hyper présents dans leur quotidien : télévisions, consoles de jeux, publicités interactives, etc.). Ils n’ont aucune peine à s’habituer à ce nouvel outil, ils en repèrent rapidement les commandes et s’en servent de manière intuitive.

Le TNI est également un biais, un outil entre l’enseignant et les élèves.

Il permet à l’enseignant de différencier sa pédagogie, de multiplier ses ressources.

«En tant qu’enseignante, je peux dire qu’il est mon partenaire, mon assistant pédagogique, le médiateur entre mes élèves, les apprentissages et moi.

Il n’est pas magique, il est réel, il réalise tout ce que mon imagination a pu construire autour des outils dont il dispose. Je l’ai rêvé, il le fait».

Le TNI offre une variété de supports de travail infinie. Il autorise la création et l’adaptation de chaque idée et de chaque développement de cours. Le tableau est un outil quotidien, il peut servir pour et dans toutes les matières.

Les apports du TNI

Un des premiers éléments que souligne Isabelle Boivineau est le gain d’autonomie des élèves.

En effet, le tableau permet de travailler en groupe, de faire des ateliers. Les élèves apprennent à gérer leur activité, à prendre des initiatives.

Ensuite, il offre la possibilité aux élèves de travailler sur n’importe quel document numérisé. Les documents interactifs captent l’attention des élèves et permettent de varier les situations d’apprentissage.

Les élèves aiment visiblement utiliser cet outil de travail qui comprend un aspect ludique et permet de les faire réfléchir et réagir en direct sur la leçon du jour.

Le statut de l’erreur est un autre élément intéressant que le TNI permet de changer. Les élèves peuvent faire et refaire un exercice jusqu’à ce qu’ils trouvent la solution. Le tableau reste net et propre et les élèves sont fiers de leur travail.

Mais on peut aussi conserver la trace écrite de l’erreur et l’analyser avec les élèves. On réfléchit alors sur les causes de l’erreur, on ne la stigmatise pas.

Plus d’infos sur cette expérimentation : retrouvez le blog de l’école Pasteur d’Ermont et tous les produits eInstruction sur www.einstruction.fr

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top