publics spécifiques

Cinéma français : et les sourds ?

Si la loi du 11 février 2005 pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » a bien prévu l’accessibilité des programmes télévisés (100% de sous-titrage d’ici 2010 sur les principales chaines), il n’en est pas de même pour tous les supports du cinéma français : lors de leur sortie en salle, en DVD ou en VOD, les films français ne sont quasiment jamais sous-titrés pour les personnes sourdes ou malentendantes. Ce public est ainsi exclu d’une partie essentielle du patrimoine culturel français.

La preuve par les chiffres :

Seulement 4 films français par an sous-titrés lors de leur sortie en salle entre 2004 et 2009 en Ile-de-France
90% des DVD de films en langue française ne sont pas sous-titrés en français
0% de films français sous-titrés en VOD pour les personnes sourdes ou malentendantes
Les associations représentant les publics de personnes sourdes ou malentendantes et leurs partenaires demandent au gouvernement que soient prévus :

Cinéma : le sous-titrage et la diffusion d’au moins deux films français par mois lors de certaines séances dès 2010 dans chaque région et pour la totalité des films français en 2012
DVD et VOD  : l’obligation de l’accessibilité pour 100% des films français avec le sous-titrage systématiquement proposé en option
L’Unisda et l’Afideo, accompagnées par leurs partenaires, ont lancé la semaine du sous-titrage du 18 au 24 novembre 2009 pour interpeller la société et le gouvernement sur l’inacessibilité du cinéma français aux personnes sourdes.  Elles diffusent un manifeste pour faire connaître leurs propositions de réglementation pour une accessibilité systématique du cinéma français.

Une conférence de presse aura lieu mardi 24 novembre à 17h (invitation jointe) : « À quand le cinéma français accessible aux personnes sourdes ou malentendantes ?« , avec les représentants des personnes sourdes ou malentendantes, et :

Emmanuelle Laborit, directrice d’IVT, International Visual Theatre
Michel Gomez, mission Cinéma de Paris
Pierre Jolivet, vice-président de la société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs
Les représentants des pouvoirs publics

L’Unisda fédère les principales associations de personnes sourdes ou malentendantes dans leur diversité et les représente auprès des pouvoirs publics. Parmi ses membres, l’Afideo regroupe les personnes sourdes s’exprimant oralement. Ces deux associations sont à l’origine de la semaine du sous-titrage.

Le site internet Medias-soustitres.com est le partenaire de leur mobilisation pour l’accessibilité de l’audiovisuel.

La société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs, l’ARP, soutient la semaine du sous-titrage.

www.semainedusoustitrage.org

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top