ACTION PUBLIQUE

Plus de 250 millions d’euros par an dans le numérique éducatif

Quel est le poids des investissements dans les nouvelles technologies éducatives des collectivités territoriales ? Que coûte le renouvellement des matériels chaque année ?  Quels choix stratégiques entre Tableaux Blancs Interactifs fixes ou mobiles, vidéoprojecteurs ?  Doit-on équiper des classes informatiques ou équiper des élèves en ordinateurs portables ou tablettes numériques ? Que coûte à la collectivité le raccordement des établissements en haut-débit et quels frais de fonctionnement et d’abonnement cela implique t-il ?

Voici quelques-unes des questions que l’étude a tenté d’élucider et qui permet de mettre au jour le poids des TIC dans l’éducation au regard des investissements dans les collèges, supportés par les départements.

Plus de 250 millions d’euros par an pour le numérique dans les collèges !

Sur la base des réponses données lors de cette enquête, et après extrapolation, les collectivités départementales dépenseraient chaque année 257 millions d’euros* pour le numérique dans les collèges avec une croissance forte** de ces budgets depuis 2009. La part du numérique dans ces actions serait donc conséquente.

Pour rappel, les départements français dépensent chaque année 4,565 milliard d’euros pour les collèges qui se répartissent en 2,099 milliard pour le fonctionnement  et 2, 466 milliard pour l’investissement (source OFL 2010)
Un regard critique mais constructif sur le numérique en classe

Ce sont les directions éducation des conseils généraux qui, à 69% qui pilotent les politiques en matière d’investissement et d’usage du numérique dans les collèges, bien que souvent les Directions des Services Informatiques soient également dans la boucle. Les principaux interlocuteurs des collectivités sont les missions TICE des rectorats et des autres collectivités territoriales notamment à l’échelle des Régions pour le déploiement des Espaces Numériques de Travail.

En ce qui concerne l’évaluation des usages et des politiques d’appui au développement et à l’équipement, la plupart des départements, dans leur grande majorité, disposent d’outils de suivi ou d’analyse, soit élaborés en interne, soit fournis par leurs partenaires, mais un nombre important de départements soulignent que les collèges ne leur fournissent pas suffisamment de données significatives leur permettant d’évaluer l’usage réel par les professeurs et les élèves des équipements ou des ressources qu’ils financent  ! Un véritable dispositif d’évaluation des usages des TICE doit être mis en place.

Pour l’avenir, face aux projets d’évolution des compétences et aux incertitudes budgétaires, 59% des départements interrogés pensent que les investissements dans le numérique seront affectés, ce qui pourrait se traduire par une diminution des lignes d’actions « expérimentations et investissements » dans le futur.

Les partenariats public-privé sont des solutions qui sont parfois envisagées pour pallier à ces possibles évolutions, cependant les départements restent convaincus  pour la plupart qu’il faut garder la maîtrise dans ces domaines qu’ils pensent indispensables à la cohérence et au développement de leurs territoires. Ce qui ne les empêche pas de souhaiter également à la quasi-unanimité, un renforcement de l’Etat vis à vis de ses engagements financiers, et de son investissement dans la formation initiale et continue des enseignants et de l’ensemble des personnels impliqués dans le numérique.

Forts de leur expertise, les directions éducation qui pilotent les actions de développement du numérique dans les collèges proposent plusieurs pistes d’actions qui pourraient doper les usages du numérique en classe :
–    Equiper toutes les classes en matériels (Internet, TNI,..)
–    Consolider l’existence et les moyens des référents numériques des établissements
–    Développer et renforcer la formation continue des enseignants sur l’utilisation des TICE
–    Développer une politique d’incitation aux usages au niveau de la hiérarchie (Etablissement et Ministère)
–    Adapter l’organisation de l’établissement en fonction du numérique et non le contraire.

Quelques données chiffrées (premières estimations)
• Part des budgets éducation dans le budget général des départements : 11,7%
• Part du numérique dans le budget éducation : 4,9% (4,86% pour 2011)
• La part du numérique a évolué de 2008 à 2010 de 3,5% à presque 5% aujourd’hui
• Investissement moyen par élève : 835 euros(budgets général éducation)
• Investissement« numérique » par élève : 40,30 euros

Poids et échantillon représentatif constituant cette première évaluation.

Cette première étude devra s’achever en décembre 2011, les premiers résultats de l’enquête sont estimés selon un échantillon de réponses qui représentent :
– 2391 établissements publics et privés (collèges)
– 1 123 276 élèves en collège (en croissance chaque année)
Soit 35% des élèves en France scolarisés en collège (Chiffre Ministère de l’éducation nationale 2009-2010 : 3 206 112 élèves – source : http://www.education.gouv.fr/pid338/l-education-nationale-en-chiffres.html)

Les partenaires de l’étude
L’étude est gérée par l’équipe de Ludovia Magazine sous la responsabilité de la Mission Numérique de l’ADF.

Des partenaires constructeurs et éditeurs ont souhaité s’associer à cette initiative et apportent leur soutien financier, qui permet la réalisation effective de l’étude : INFOSTANCE/IT’S LEARNING, éditeurs d’ENT, PROMETHEAN et SMART TECHNOLOGIES, fabricants de Tableaux Interactifs et SFR, fournisseurs de services et solutions liés à la téléphonie et à l’Internet pour l’enseignement scolaire.

L’Assemblée des départements de France : www.departements.org

Nota :
* 129 millions en investissement et 128 millions en fonctionnement
** + 25% de 2009 à 2010, +9% de 2010 à 2011

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top