recherche

Usages de l’informatique scolaire : le projet Oppidum

Ce projet original intitulé Oppidum (Observatoire des pratiques pédagogiques du multimédia) a pour but d’apporter à la Ville des éléments de compréhension sur les utilisations du numérique, sur l’aide qu’elles peuvent apporter pour la réussite des élèves et de la guider dans ses choix futurs d’équipement.

La première phase de la recherche a permis de mener une enquête terrain auprès de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative.

«Nous avons interrogé dans les écoles, les directeurs, les enseignants, les animateurs pour faire un bilan sur la manière dont ils utilisaient les technologies mais aussi de manière plus large ; nous voulions avoir le point de vue des élèves (350 ont été interrogés) et des parents. Pour cela, un questionnaire sur ce qu’ils pensaient des technologies à l’école mais aussi sur la manière dont ils utilisaient ces technologies à la maison leur a été adressé ; du côté des parents, les fédérations de parents d’élèves ont fait le lien», explique Laetitia Boulc-h.

Les premiers résultats nous éclairent sur la réalité des équipements et sur les pratiques sociales du numérique des élèves ; ils montrent également la différence entre les pratiques des TIC sur le temps scolaire et sur le temps périscolaire.

Saint Maur est une ville plutôt aisée et les élèves sont très majoritairement coutumiers de l’utilisation du numérique à la maison (ordinateur dans leur chambre, téléphone portable, consoles de jeux…). A l’école, les usages dans les classes sont assez modestes malgré la présence d’équipements.

Laetitia Boulc’h nous explique que les animateurs du périscolaire ont l’habitude d’utiliser l’informatique dans leurs activités comme par exemple la production de documents multimédia, la consultation web, le traitement des photos… Elle précise que la complémentarité avec le temps scolaire ne va pas de soi.

Le projet entre dans sa deuxième phase où seront mis en place des expérimentations et des suivis plus particuliers de profils d’enseignants et d’élèves.

Très prochainement un site compagnon du projet oppidum sera ouvert sur les serveurs du rectorat de Créteil, partenaire de l’opération. Toutes les informations relatives à cette opération seront publiées.

Retrouvez les projets de recherche du laboratoire EDA de l’Université Paris Descartes :eda.shs.univ-paris5.fr
Interview réalisé par Françoix Villemonteix, Maître de Conférences à l’Université de Cergy-Pontoise lors de Didapro 4, tous les articles sur le dossier Didapro 4 en page d’accueil.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top