RETOURS D'USAGES

Utiliser Twitter en cours d’anglais pour favoriser la production écrite.

ACNantes_twitteranglais_310314Pour sa séquence de cours, Caroline a choisi les thématiques suivantes : la ville, le tourisme, les infrastructures urbaines ; la tâche finale de la séquence étant d’organiser un enterrement de vie de célibataire à Dublin et de présenter cet événement à la classe à l’oral avec un diaporama illustrant les propos.

Les points clés de l’événement à traiter et à exposer lors de leur présentation orale :
– lister les activités proposées au participants pendant le week-end
– présenter les possibilités d’hébergement et de restauration sur place.
– proposer les moyens de transport possibles
– donner des conseils aux participants type « checklist ».

Quels étaient les objectifs de cette utilisation de Twitter ?

L’utilisation de Twitter avait pour objectifs :- de produire des écrits de 140 caractères au maximum en anglais pour faire l’état des lieux avec l’enseignante des recherches effectuées sur les 4 points clés du projet.
– d’entraîner à la production d’écrits contenant des abréviations et langage type SMS/@ engendrés par la contrainte du format.
– d’entraîner à la synthèse écrite.
– de favoriser un suivi individualisé des élèves grâce à une correction personnalisée des productions de tweets. (ex : proposer des corrections de la langue, des conseils de recherches….)
– d’offrir une base de stockage individuelle de tous les tweets sur lesquels les élèves se sont ensuite appuyés pour préparer leur présentation orale.

Pourquoi le choix de Twitter ?

Twitter a été choisi non seulement pour permettre un échange simplifié, rapide et individuel des recherches, des productions et de leurs corrections entre les élèves et le professeur mais aussi pour favoriser l’acte d’écriture en passant par un réseau social connu et parfois utilisé par les élèves autrement qu’à l’école.
Twitter permet de faciliter le stockage individuel des productions. Les élèves avaient ainsi à leur disposition le déroulé de leurs recherches et le développement de leur exposé sur une seule interface.

Les points positifs de cette expérience ?

L’usage de Twitter a fait entrer les élèves dans l’acte d’écriture de manière plus rapide et motivée. Ils ont pu ainsi développer les compétences sous-jacentes à cet acte au fil des productions de tweets et de leurs corrections individualisées et personnalisées.Les élèves les moins motivés face à l’acte d’écriture se sont mis à faire des productions de plus en plus complètes comparées à celles qu’ils avaient pu faire sur un format papier. Le côté ludique du support a donc vraisemblablement remotivé certains élèves. Certains ont même été surpris de vouloir écrire plus que ce que permettait le format du tweet.La correction personnelle des tweets a encouragé les élèves à poursuivre le projet, l’approfondir, enrichir leurs recherches et renforcer leurs compétences de l’écrit.Le format restreint des tweets les a entraînés à aller à l’essentiel dans leurs écrits; compétences sur laquelle ils ont pu également s’appuyer lors de leur présentation orale.

La dimension espace de stockage des tweets leur a aussi permis de réfléchir sur l’organisation du stockage de données en vue de la réalisation d’un exposé.

Enfin, les relations entre les élèves et le professeur en ont bénéficié puisqu’ils ont été suivis individuellement. Les conseils et corrections étaient ciblés et donnés selon les problématiques et besoins de chaque élève, permettant ainsi à l’enseignante un suivi plus rapproché et efficace et une évaluation plus fine de leur travail et production.

Le point faible

La lecture et la correction des tweets ont été très chronophages pour l’enseignante.
Plus d’infos :
source article : retrouvez ce retour d’expérience ici
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top