MANIFESTATIONS

Barcamp “Enfance et Numérique” : les points clés pour favoriser la créativité

Une thématique qui nous est chère et qui nous permettait de mettre à profit les ateliers d’initiation à la créativité que nous avons développés. Pour nous accompagner : Carole Maurage, facilitatrice de créativité… et de bonne humeur !

Cet évènement avait pour objectif de dégager les grands enjeux autour du thème « Enfance & numérique » à travers plusieurs étapes créatives par lesquelles sont passés les groupes de participants. Voici quelques ingrédients favorisant la créativité dans ce type de rencontres…

Un lieu stimulant

Un lieu « agitateur d’idées ». C’est sans nul doute un surnom approprié pour la Cantine de Toulouse. Des murs de post-it, des écrans dispersés, des sièges confortables, des paperboards… et surtout des professionnels ouverts et accueillants, prêts à partir entre deux projets dans des débats enflammés autour d’un café.

Le lieu dispose d’une salle de conférence modulable qui s’est avérée parfaite pour accueillir la quarantaine de participants. Six tables y ont été disposées, composant ainsi un ensemble de petits espaces où étaient traitées les diverses thématiques du barcamp. Sur ces tables : des feutres, des feuilles, des bonbons, de la peinture à doigts… Des chaises avaient aussi été installées au vu de la durée de la rencontre, mais pour un court atelier de créativité, il est plus recommandé de laisser les gens debout, pour plus de dynamisme.

Des individus aux collectifs

Parmi la quarantaine d’inscrits au barcamp, nous retrouvions : des enseignants, des créateurs de serious games, des doctorants en SHS, des webdeveloppeurs… Répartis par huit ou neuf autour d’une table, ils se sont découverts et ont travaillé ensemble à l’élaboration de scénarios.

Step 1 : Afin de faciliter leurs échanges, un petit moment de « brise-glace » leur a été proposé en début d’atelier : par deux, chacun devait raconter un souvenir marquant avec un enfant tandis que l’autre dessinait l’histoire sur un papier. Chacun se découvrait ainsi et affichait fièrement le dessin réalisé par son complice. Ces moments de détente collective sont importants pour démarrer des séances de créativité.
Durant nos initiations, nous utilisons généralement des petits jeux très connus tels que le Pictionnary.

Des ateliers de créativité faisant la part belle au dessin

Pour ses ateliers de créativité, le barcamp s’appuyait énormément sur le dessin.

Step 2 :
Les participants étaient invités à dessiner en groupe un monde numérique idéal pour l’enfant.

Step 3 : À partir de ce travail collectif, chaque barcampeur devait proposer trois thématiques qu’il souhaitait aborder. Certains ont proposé « le lien social », d’autres « l’identité », d’autres encore « les usages »…

Step 4 : Chaque groupe votait alors pour un thème qui serait ensuite exploré. Les sujets choisis, les groupes pouvaient se reformer en fonction des envies de chacun.

Step 5 : Venait alors le grand moment exploratoire, direction 2020 où les participants étaient projetés. Leur mission : dessiner une planche de BD de 6 cases représentant la journée type d’un enfant dans ce futur où le numérique est – ou n’est plus. Le dessin – associé à l’hémisphère droit du cerveau, source de créativité – permettait ainsi de stimuler les idées.

Step 6 : Lorsqu’ils avaient terminé leur œuvre, les participants revenaient en 2014 pour peser le positif et le négatif de la situation actuelle. De cet aller-retour, de cette stimulation, ont pu être dégagés divers enjeux du thème « enfance & numérique » en poussant les participants à sortir de leur cadre habituel.

La dimension ludique est souvent utilisée afin de « diverger », stimuler la créativité et aborder le problème autrement. De notre côté, nous utilisons notamment la méthode des lunettes : je mets mes lunettes du futur, mes lunettes d’un chanteur de rock, de Batman… on voit ainsi la vie autrement !

Des animateurs pour accompagner et relancer

Nous étions 4 animateurs, circulant à travers la salle pour rassurer, redynamiser les groupes et clarifier les échanges. En début de séance, il est très important d’explicité les « règles du jeu » : éviter le jugement négatif, oser le farfelu, écouter et rebondir… ainsi que les objectifs : dégager les grands enjeux de la thématique afin de pouvoir, lors d’une prochaine rencontre, sortir de vraies solutions.

Coups d’œil réguliers au chronomètre : il faut bien timer les étapes de créativité et encadrer les séances. L’animateur doit aussi veiller à l’équité du temps de parole et éviter tout jugement entre les participants. Pour que les participants repèrent bien les animateurs, on peut aussi se munir de badges de rôles : coach, maître du temps, centre de ressources…

Et SURTOUT : toujours refaire les stocks de café et de bonbons !

Des temps et des détentes

Le barcamp à proprement parler se déroulait de 15h à 18h, avec une succession de phases créatives. Trois heures à brainstormer, ça peut vite fatiguer ! Il est donc important de couper le tout avec une pause. Chacune des phases ayant son importance, ces heures n’étaient pas de trop pour bien dégager les problématiques essentielles.
Faute de temps, nous n’avons pu ajouter une phase de « réveil de groupe », souvent nécessaire en fin de journée lorsque l’énergie décline. Par exemple : lancer un jeu de mime ou proposer aux participants d’éclater des ballons. Efficace !

Une animation… également en ligne

Outre l’animation des ateliers, il y a avait aussi celle en ligne grâce à Twitter. Une semaine avant l’évènement, le hashtag #ENnum était lancé, proposant à tous les intéressés de lancer leurs problématiques sur « Enfance & numérique ». Le jour J, trois étudiants, Alexandre, Jérémie et Vincent, accompagnés de Coline de la Cantine, étaient venus prêter main-forte pour livetweeter et faire le relais entre les twitteurs et les barcampeurs.

Mais ce n’est pas tout… l’agence Aestetype avait travaillé avec la Mêlée pour mettre en place un super outil d’affichage de tweets : sur chaque table des groupes, un écran diffusait les tweets associés à leur hashtag dédié (#ENnumt1 par exemple pour le groupe 1). Ainsi, ils pouvaient suivre les échanges les concernant, tandis que le grand écran de la salle diffusait le flux global. L’affichage pouvait se faire après modération, grâce à une application mobile très simple d’utilisation. Vraiment pratique pour la valorisation des contributions en ligne !

Un évènement peut en cacher un autre… voire deux !

Il arrive parfois qu’après un barcamp, on se dise : et maintenant ?! Nous avons dégagé plusieurs grands enjeux du thème. Qu’en fait-on ?

La bonne surprise, c’est que cet évènement fait partie d’une série de rencontres créatives menant vers des solutions concrètes. Cette méthode MyneedMysolution© imaginée par Carole passe par trois phases : un premier barcamp pour dégager les besoins ; un atelier de créativité avec les parties prenantes pour définir les défis liés à ces besoins ; et enfin un « marathon de l’innovation » où des équipes pluridisciplinaires vont tenter de développer des solutions innovantes en 48h.

Nous n’en sommes donc qu’au début d’une belle aventure ! Ce qui a beaucoup plu aux participants, ravis de participer à ce parcours de l’innovation. Pour l’instant, les prochaines dates ne sont pas encore fixées, mais tout devrait avoir lieu dans les 6 prochains mois.

Une équipe hétéroclite

Enfin, si cet évènement nous a autant plu, c’est aussi parce qu’il a été co-construit par une super équipe : des personnes aux horizons variés, qui n’avaient jamais travaillé ensemble, réunies et investies autour d’un beau projet. Des membres de la Mêlée numérique, de Berger Levrault, d’Ever Midi-Pyrénées, d’Aestetype, des étudiants… et nous ! Guidés par Carole qui a imaginé l’animation de l’évènement, nous avons pu échanger idées et conseils. Un évènement qui, dans sa construction, a mêlé les envies et ressentis de chacun. Certains ont partagé leur savoir-faire en matière d’évènementiel, d’autres en facilitation, d’autres encore en animation de communautés.
De belles rencontres… c’est aussi ça un barcamp…

À suivre…

Plus d’infos : A retrouver sur science-animation

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top