recherche

Mythes et images du « complot judéo-maçonnique » sur les vidéos Internet des traditionalistes catholiques

Les traditionalistes catholiques sont présents sur Internet, se représentent sur le Web social et forment des collectifs, groupes et communautés virtuelles (Rheingold). Les groupes de traditionalistes se mettent en scène sur la Toile et se rencontrent par la logique de réseau qui caractérise les médias sociaux. Lors de précédentes recherches dans le cadre de notre mémoire de Master nous avons pu explorer les pistes de ce que Prouxl appelle les communautés imaginées, à travers l’étude de sites intégristes catholiques. Les traditionalistes bien que groupes minoritaires disposent d’une vitrine sur le Net et pratiquent ce que les chercheurs anglo-saxons (Helland, Dawson, Cowan…) caractérisent de religion online, activité d’information confessionnelle, qui se situe davantage sur le Web 1.0 et de online religion qui intègre le Web 2.0 et a une portée communicationnelle évidente.

C’est au sein des pratiques permises par le Web social et qui structurent une online religion multiforme que nous nous intéressons aux groupes traditionalistes. Un support en particulier a attiré notre attention, celui de la vidéo, quelle soit sur les plateformes de partage ou les Web télé. L’intérêt du support est la mise en images d’une idée, d’une croyance, d’une métaphore, d’une utopie, de mythes. L’image animée est une forme représentationnelle qui a l’avantage d’être accessible voire ludique, ce qui peut permettre une plus grande diffusion. Internet est un lieu de représentation.

Nous nous appuyons sur certains travaux décisifs sur les identités numériques, comme ceux de Cardon ou Georges qui ont une approche très visuelle, sémiotique et cartographique de l’identité. La représentation de soi est intrinsèquement liée au milieu culturel et social dans lesquels elle s’exprime (Goffman) et fait métaphoriquement de l’individu un acteur qui se met en scène dans le monde social (associé à un théâtre) et qui se représente (et donc interagit) dans ce monde social. Cette mise en scène se retrouve transformée sur Internet et en particulier sur le Web 2.0., qui, selon Georges, est investie d’un niveau symbolique, et modifie les paramètres traditionnels de la représentation de soi.

Le complot judéo-maçonnique est un marqueur de l’identité communautaire de nombreux traditionalistes catholiques et fait parti de leur imaginaire social dont les significations produites déterminent la vie quotidienne des groupes et leurs implications dans les débats publics. Les principales accusations des catholiques anti-judéo-maçonniques vis-à-vis de la Franc-maçonnerie concernent la victoire de la République contre la Monarchie, la « décatholicisation » de la France et la prise de pouvoir dans toutes les strates du gouvernement. Ces éléments sont traités par le biais de vidéos, par détournement symbolique et réécriture de l’histoire.

Un mythe du secret maçonnique est très présent dans certains milieux catholiques tout comme le fantasme selon lequel la Franc-maçonnerie serait dirigée par un « lobby » juif. Les juifs et les franc-maçons sont représentés comme les acteurs responsables de nombreux événements historiques à l’origine de la déperdition de la France catholique.

Dans le cadre de notre thèse en cours sur l’ « Activisme religieux sur Internet : analyse comparée des fondamentalismes chrétiens et musulmans en France », nous proposons de fournir une analyse succincte de la production de sens chez les traditionalistes catholiques à travers la représentation qu’ils ont du « complot judéo-maçonnique ». En somme nous traiterons de l’imaginaire anti-judéo-maçonnique produit à travers les images animées des plateformes de partage . Nous avons délimité un échantillon de vidéos sur les plateformes de You Tube et Daily Motion entre autres. Nous nous proposons d’observer à travers une analyse sémio-pragmatique, la production d’un récit, imaginé et/ou fantasmé, du complot judéo-maçonnique. Récit par ailleurs bien antérieur à l’existence d’Internet mais dont l’énonciation se contextualise sur la Toile.

 

Ainsi nous nous poserons certaines questions : Comment s’inscrivent les mythes judéo-maçonniques véhiculés par les supports vidéos ? En quoi constituent-ils des éléments d’appartenance identitaire et marquent-ils l’imaginaire catholique (traditionaliste) ? Nous nous intéresserons aux raccourcis historiques réemployés dans les vidéos, et à un discours sur l’histoire de la France. Nous nous pencherons sur la manipulation des symboles juifs et maçonniques et celle de l’image dans la production d’un imaginaire conspirationiste et de victimisation des traditionalistes catholiques.

Les outils d’expression changent et les supports vidéos en ajoutant des images au discours figent les idées et les mythes dans l’imaginaire collectif. Les vidéos véhiculent les mythes. C’est ce que nous nous appliquerons à montrer à travers une analyse sémiotique d’une part mais également pragmatique par l’interrogation des commentaires  présents sur les pages des vidéos ; commentaires qui nous le pensons, nourrissent eux aussi l’imaginaire collectif d’une communauté. Ils constituent un discours sur le discours. L’imaginaire sur le Web social se construit par et pour les internautes ; produisant un contenu symbolique caractérisé.

 

Références bibliographiques

Prouxl, S. (2005) « Les communautés virtuelles construisent-elles du lien social ? » XVII° congrès international des sociologues de langue française, Tours, 5-9 juillet 2004. In Actes de travaux de groupe de travail Sociologie de la communication, Janvier 2005. 291-297.

Georges, F. (2006). « Immersion et métaphore de l’intériorité ». Actes du colloque Ludovia 2006, 5-7 juillet, Saint Lizier

Georges, F. Seilles, A., Artignan, G., Arnaud, B.,… (2009). « Sémiotique et visualisation de l’identité numérique : une étude comparée de Facebook et MySpace ». Actes de la conférence H2PTM 09. Paris : Hermès, p. 257-268.

Georges, F. (2007). Sémiotique de la représentation de soi dans les dispositifs interactifs : l’hexis numérique. Thèse de doctorat, Université Paris 1.

Jauréguiberry, F. (2000). Le Moi, le Soi et Internet. Sociologie et Société, vol. 32, n°2. Montréal, p. 135-151.

Lakoff, G. et Johnson, M. (1985). Les métaphores dans la vie quotidienne. Les Editions de Minuit.

Meunier, J.-P.  et Peraya, D. (2004). Introduction aux théories de la communication. Analyse sémio-pragmatique de la communication médiatique. Bruxelles : De Boeck.

Merzeau, L. (2009). Présence numérique : les médiations de l’identité. Les Enjeux de l’information et de la Communication. En ligne : http://w3.u-grenoble3.fr/les_enjeux

Pastinelli, M. (2002). Quand le vrai s’oppose au réel. Discours identitaires et mise en scène du soi dans les bavardages d’Internet. Buica, C. et Simard, N (dir.). L’identité : zones d’ombre. Québec et Montréal, CELAT, p. 235-253.

Yee, N. et Bailenson, J. (2007). The Proteus Effect : The effect of Transformed Self-Representation on Behavior. Human Communication Research, 33. P. 271-290.

Cardon, D. (2008). Le design de la visibilité : un essai de cartographie du web 2.0 ; Réseaux : Réseaux sociaux de l’Internet, vol.6, n° 152, p. 165-193.

Castells, M. (1998) L’ère de l’information, Tome 1, La société en réseaux, Paris Fayard.

(1999) L’ère de l’information, Tome 2, Le pouvoir de l’identité, Paris, Fayard.

Rheingold, H. (1995), Les communautés virtuelles, Addison-Wesley, France.

Helland, C. (2005), Online religion as lived religion, Methodological issues in the study of religious participation on the Internet ; Online-Heidelberg Journal of religions on the Internet, 1.1.

Goffman, E. (1973, trad.), La mise en scène de la vie quotidienne, Minuit, « Le sens commun », 1996.

Poulat, E.  (1969), Intégrisme et catholicisme intégral, Casterman.

Rémond, R , (1989) L’intégrisme catholique, Portrait intellectuel, Archives des Sciences sociales des religions, vol. 67.

 

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top