Écoles SUP

Lancement du site Internet «femme ingénieure»

280120135106833270dc1
Pour y arriver, deux journalistes extérieures, plumes modernes et pleines d’humour, ont reçu carte blanche pour retranscrire le quotidien d’étudiantes en écoles d’ingénieur(e)s ou de jeunes femmes qui occupent déjà la fonction d’ingénieur.
L’ensemble est accompagné de news sectorielles diffusées quotidiennement.

Quelques chiffres

15% de filles en seconde choisissent l’option sciences de l’ingénieur en 2010
3% de filles en terminale conserve l’option sciences de l’ingénieur en 2010
45,2% de filles sont en terminale S en 2010
(Source : Éducation nationale)

27,5 % d’étudiantes sont dans les écoles d’ingénieur(e)s françaises en 2010-2011
(Source : Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance)

17% de femmes travaillent à un poste d’ingénieur, enquête 2012
(Source : Observatoire des Ingénieurs)

En 2012, ces chiffres font réfléchir sur les carrières scientifiques et leur attractivité auprès des jeunes femmes pourtant, celles qui évoluent à des postes d’ingénieurs peuvent faire une longue et brillante carrière. Marissa Meyer, 1re femme ingénieur chez Google illustre bien ce propos. Elle est aujourd’hui PDG de Yahoo et figure à la 21e place du classement Forbes des « Femmes les plus puissantes du monde » paru en 2012.

Les écoles d’ingénieur(e)s l’EPITA, l’ESME Sudria et l’IPSA (membre du Groupe IONIS) réunies au sein du Concours Advance vous présentent le site « femme ingénieure », lancé en janvier 2013 avec mademoiZelle.com, partenaire pour la diffusion du contenu.

Les news quotidiennes

En s’appuyant sur l’actualité des femmes dans les filières scientifiques et techniques, les news racontent ou interrogent la place des femmes dans les métiers de l’ingénierie.

La série hebdomadaire

Elles sont 10, elles sont jeunes, elles viennent de la France entière et sont pleines d’ambition.

Chaque semaine, en fil rouge, la série  « à suivre » raconte le quotidien de 10 étudiantes de l’EPITA, de l’ESME Sudria et de l’IPSA.
Chaque épisode traite d’une thématique précise, de la rentrée à la recherche du premier emploi : Que font-elles ? Comment vivent-elles leur scolarité dans une école d’ingénieurs ? Quels sont leur doutes, leurs moments de joies ?

La journaliste : Sophie Riche est rédactrice web chez mademoiZelle.com. Sa connaissance du terrain et son ton décalé lui permettent de suivre et de retranscrire les moments forts, vécus par les 10 protagonistes.

Les portraits mensuels

Sous forme de reportages rédactionnels ou vidéo, une fois par mois, une ancienne issue de l’une des 3 écoles, revient sur son parcours d’ingénieure, parle de son métier, en raconte les facettes passionnantes ou les aspects les plus forts.

La journaliste : Elise Costa journaliste et écrivain n’a pas la langue dans sa poche.
Sa plume affutée, sa connaissance du milieu des NTIC et son regard complice sur la condition féminine en font un auteur de choix.

À propos de « femme ingénieure »
« Ingénieur, c’est un métier d’homme ! Les ingénieures ne sont pas très féminines. Si t’es forte en sciences en terminale, tu vas en bio ou en chimie… »
C’est parce qu’elles en avaient marre d’entendre de telles idées reçues et parce que les étudiantes qui suivaient leurs cursus obtenaient des résultats et des carrières tout aussi enviables que leurs collègues masculins que 3 écoles d’ingénieurs du Groupe IONIS se sont réunies autour du projet « femme ingénieure ».
L’idée ? Montrer la réalité des études et des métiers de l’ingénierie à travers le parcours d’élèves en cours de cursus et d’anciennes élèves diplômées en poste dans diverses entreprises.
Montrer ce que signifie être ingénieur.
Montrer que c’est une voie ouverte et prometteuse pour toutes les jeunes femmes qui aiment les sciences et souhaitent une carrière évolutive et passionnante.
Montrer ce que c’est d’être une femme ingénieure.

Le site : www.femme-ingenieure.fr

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top