MANIFESTATIONS

L’école communicante, concept dynamique d’échange et de partage d’expériences «in vivo

Nous avons rencontré Pascale Michels et sa classe de 6ème du collège Moustier de Gréasque qui travaille sur une expérimentation de «Culture numérique». L’objectif est de motiver les élèves, les valoriser par des publications, les rendre autonomes et créatifs et installer des réflexes de collaboration.

C’est avec Didapages que les élèves de Pascale réalisent leur propre journal de lecture multimédia. Marina Durbec, une des élèves nous explique la réalisation et l’usage de ce journal. Ce livre numérique lui permet de mettre ses «souvenirs» de son année passée. Après avoir inscrit tous les renseignements la concernant (nom, prénom, année de naissance et sa «devise»…), elle va de page en page pour nous faire découvrir ses lectures, ses films et tous les commentaires qu’elle a pu établir, si elle a aimé ou pas,…

Comme nous l’indique Pascale, «c’est un véritable incitateur à la lecture». «Au fil de l’année, le journal va se remplir et nous nous sommes aperçus que plus les élèves lisaient et plus ils avaient envie de mettre des choses dans leur didapage (…) et comme en plus il y a des moments d’échange entre les élèves, ils se conseillent des livres et c’est aussi très intéressant», ajoute Pascale.

Dans ce projet, il y aussi l’apprentissage du clavier. Les élèves s’entraînent avec « Tap’Touche » pour accéder plus rapidement et plus efficacement à la maîtrise du clavier. Et comme ils étaient tous très motivés pour venir aux rencontres de l’Orme, Pascale les a encouragés à être les plus rapides sur le clavier pour faire sa sélection !

Enfin, ce projet est aussi mené pour montrer que les TICE peuvent aider les élèves dyslexiques. Pour exemple, la moitié des élèves présents, soit 6 sur 13 qui ont accompagné Pascale, présentent une forme de dyslexie. Et notre enseignante ajoute «avec ce travail sur didapages, nous ne remarquons pas quel élève est dyslexique (…)».

L’école communicante est un concept unique qui fait la spécificité des rencontres de l’Orme (comme le souligne Jacques Papadopoulos dans l’interview accordée à Ludovia magazine, voir article «conférence inaugurale, les points clés»)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top