informations constructeurs

Et si le numérique à l’école était économiquement accessible, utile et simple à mettre en oeuvre ?

Pour mémoire, le Tableau Numérique Interactif (appelé aussi TBI – Tableau Blanc Interactif) est la combinaison d’un micro‐ordinateur, d’un vidéoprojecteur, d’une surface de projection (écran, tableau ou surface murale) et d’un système de capture (ou d’enregistrement), le tout orchestré par un logiciel de présentation et d’interaction piloté par l’enseignant. DYMO/Mimio a donc choisi avec son partenaire CINQRO d’homologuer quatre solutions groupées qui simplifient le choix des responsables achats en répondant parfaitement à des besoins concrets.

Ainsi chaque école peut choisir sa solution en fonction de son existant (matériels déjà présents, tels que vidéoprojecteurs ou tableaux blancs classiques).

Comme le souligne, Alain Cazes, ancien directeur du Ceante (Centre d’études et d’applications des nouvelles technologies éducatives) au Cnam et actuellement professeur dans un collège de la région nantaise, la solution TNI de DYMO/Mimio qu’il utilise pour sa classe, s’installe en quelques minutes. À ce titre, la simplicité de mise en oeuvre de l’outil bouscule tous les préjugés. Il suffit de repérer une prise de courant pour brancher l’ensemble des composants (micro‐ordinateur et vidéoprojecteur) et de placer la barre de capture sur un mur blanc de la salle ou sur un tableau blanc déjà présent.

Cette barre de capture est chargée d’enregistrer tous les écrits et dessins effectués manuellement par l’enseignant ou l’élève. Les stylos particuliers employés pour cette opération peuvent accueillir aussi bien des feutres de couleur que des craies standard afin de permettre la capture, aussi bien sur un tableau blanc que sur les tableaux verts ou noirs classiques (solution proposée par CINQRO, le partenaire DYMO/Mimio en France). Puis l’enseignant effectue le calibrage sur la zone projetée avec son stylet et il ne reste plus qu’à lancer le scénario du cours avec le logiciel MimioStudio.

La solution DYMO/Mimio s’affranchit du support en s’adaptant à l’existant. Elle n’est donc pas liée à un tableau blanc spécialisé pour opérer.

Le TNI est au cœur du processus d’apprentissage.

À travers ce simple exemple, DYMO/Mimio démontre que le TNI en classe est à la fois simple à mettre en œuvre et que son usage est prioritaire, en termes pédagogiques, par rapport à tout autre introduction généralisée du numérique à l’école. En effet, tous les choix qui privilégient la création d’un Espace Numérique de Travail (ENT) pour mettre à la disposition de la communauté éducative (enseignants, élèves, parents et personnels de l’établissement scolaire) des services numériques ne favorisent pas intrinsèquement l’apprentissage. Ils apportent un ensemble de moyens et de services indiscutablement pratiques et utiles, mais ne modifient en rien le processus d’acquisition des connaissances.
…/.
En revanche, l’usage d’un Tableau Numérique Interactif employé en classe, offre de réelles possibilités de rendre le processus cognitif plus attractif et efficace comme en témoignent de nombreux retours d’expérience (cf articles à droite).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top