ACTION PUBLIQUE

PISA 2012 dans l’UE : des progrès en sciences et lecture mais insuffisant en maths !

PISA_UE_031213

Si l’ensemble de l’UE accuse un retard considérable en mathématiques, les résultats sont plus encourageants en sciences et en lecture, matières pour lesquelles l’Europe est en passe d’atteindre son objectif pour 2020, soit la réduction du pourcentage de personnes ayant une maîtrise insuffisante.

«D’ici 2020, la proportion de personnes âgées de 15 ans ayant une maîtrise insuffisante de la lecture, des mathématiques et des sciences devrait descendre sous le niveau des 15 %».

Voir les conclusions du Conseil de mai 2009 concernant un cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation.

Ces conclusions ont été présentées à Bruxelles par Yves Leterme, secrétaire général adjoint de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et Jan Truszczynski, directeur général en charge de l’éducation et de la culture à la Commission européenne.

Les résultats font apparaître que depuis 2009, dans dix États membres (BG, CZ, DE, EE, IE, HR, LV, AT, PL et RO), la diminution du nombre d’étudiants ayant une maîtrise insuffisante des trois compétences de base a bien progressé. Par contre, dans cinq autre pays de l’UE (EL, HU, SK, FI, SE), ce nombre a augmenté.

Les autres États membres affichent des résultats mitigés.

PISA2013UE_031213
Source : OCDE, PISA2012 , tableau non exhaustif

De manière générale, l’Union européenne s’en sort légèrement mieux que les États-Unis, mais le Japon reste en tête de ce trio.

La commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, Mme Androulla Vassiliou, a fait la déclaration suivante:

«Je félicite les États membres qui ont amélioré leurs résultats mais il est évident que l’UE, dans son ensemble, doit travailler davantage. Les États membres doivent soutenir leurs efforts de lutte contre la maîtrise insuffisante des compétences dans l’enseignement scolaire pour faire en sorte que les jeunes possèdent les compétences dont ils ont besoin pour réussir dans le monde moderne. Ces résultats nous rappellent qu’investir dans un enseignement de qualité est fondamental pour l’avenir de l’Europe

Cette opinion est partagée par Yves Leterme: «L’étude PISA indique quelles sont les compétences des jeunes de 15 ans et ce qu’ils peuvent faire de ces compétences. Dans une économie mondialisée, le succès ne se mesure plus seulement à l’aune des normes nationales, mais à celle des systèmes d’enseignement les plus performants. Les résultats au niveau de l’UE soulignent le besoin d’accélérer le rythme de progression si les États membres ne veulent pas se laisser distancer par d’autres économies», a ajouté l’ancien Premier ministre belge.

L’enquête PISA est réalisée tous les trois ans depuis son lancement en 2000. L’ensemble des 34 États membres de l’OCDE ainsi que 31 pays partenaires ont participé à PISA 2012, ce qui représente plus de 80 % de l’économie mondiale. Quelque 510 000 élèves âgés de 15 ans et 3 mois à 16 ans et 2 mois ont pris part aux contrôles, qui couvraient les mathématiques, la lecture et les sciences, l’accent étant mis sur les mathématiques.

Les données recueillies grâce à PISA permettent aux décideurs politiques et aux éducateurs de dégager les caractéristiques des systèmes éducatifs très performants et d’adapter leurs politiques.

La Commission européenne et l’OCDE ont signé récemment un accord de coopération visant à collaborer plus étroitement dans trois domaines: les stratégies en matière de compétences, les analyses par pays et les études internationales.

Que disent les conclusions à propos de l’UE — analyse de la Commission

Lecture: le pourcentage d’élèves ayant une maîtrise insuffisante de la lecture est passé de 23,1 % en 2006 à 19,7 % en 2009 et 17,8 % en 2012. Si cette tendance se poursuit, le critère de référence de 15 % pourrait être atteint d’ici 2020. À ce jour, seuls sept pays de l’UE ont atteint cet objectif (EE, IE, PL, FI, NL, DE et DK). Des progrès notables ont été réalisés en CZ, DE, EE, IE, HR, LT, LU, AT, PL et RO.

Mathématiques: le pourcentage d’élèves ayant une maîtrise insuffisante des mathématiques n’a pas diminué au niveau de l’UE depuis 2009. Quatre États membres (EE, FI, PL, NL) occupent toutefois le haut du classement mondial avec un taux d’élèves ayant une maîtrise insuffisante des mathématiques qui est inférieur au critère européen de référence de 15 %. Aucun autre État membre n’a encore atteint ce niveau. Des progrès importants (plus de 2 points de pourcentage) ont été réalisés en BG, EE, IE, HR, LV, AT, PL et RO.

Sciences: amélioration constante des compétences scientifiques dans toute l’Union. Le pourcentage d’élèves de l’UE ayant une maîtrise insuffisante des sciences est passé de 20,3 % en 2006 à 17,8 % en 2009 pour atteindre 16,6 % en 2012. Dix États membres sont sous la barre des 15 %: CZ, DE, EE, IE, LV, NL, PL, SI, FI, UK. Des progrès constants ont été réalisés en CZ, DE, EE, IE, ES, LV, AT, PL et RO.

L’analyse souligne que la situation socioéconomique des élèves a une incidence considérable sur les niveaux de performance, les apprenants issus de ménages à faibles revenus étant bien davantage susceptibles de présenter des lacunes en mathématiques, en sciences et en lecture. Parmi les autres facteurs significatifs, citons les conséquences essentiellement négatives de l’origine pour les personnes issues de l’immigration, l’importance de la prise en charge de l’éducation et de l’accueil des jeunes enfants et l’écart entre les garçons et les filles en lecture (les dernières ayant de bien meilleurs résultats que les premiers).

L’analyse révèle aussi le lien entre les résultats de PISA et l’enquête publiée récemment par l’OCDE sur les compétences des adultes (IP/13/922). Elle conclut que pour être efficaces, les politiques doivent se concentrer sur l’amélioration des structures d’enseignement primaire et secondaire. Après, il est généralement trop tard pour compenser les occasions manquées à l’école.
Pour plus d’informations :
PISA 2012: EU performance and first inferences regarding education and training policies in Europe

PISA 2012, analyse du cas français à lire ici

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top