MANIFESTATIONS

Avec Twitter en classe, c’est en écrivant que l’on devient lecteur !

twitter classe masson

Certains réseaux sociaux sont plus engageants que d’autres et ainsi comme pour Facebook, se retrouver à définir quels sont ses amis, est-ce que les élèves peuvent être des amis sur Facebook, la confusion de lange ou de position que cela peut engendrer, refroidit parfois les enseignants ou conduit parfois à une interdiction pure et simple dans les établissements.

Twitter qui n’est pas un réseau mais un media social est moins impliquant en terme de relations, on suit des personnes à titre d’information, une classe pour suivre ses travaux ou son activité.

Patrick Arceluz précise que certains retours d’expérience montrent :
– qu’il faut mieux avoir un compte classe qu’un compte personnel
– certains comptes peuvent être créés à l’occasion et ensuite supprimés, ce que permet twitter et pas forcément d’autres réseaux sociaux.

A titre d’information, il existe un site qui répertorie 310 expériences de Tweet en classe, tous niveaux confondus, dont 160 en primaire, 78 en secondaire, 59 en CDI, et 13 dans l’enseignement supérieur.
(voir: http://twittclasses.posterous.com/pages/twittclasses-au-primaire )

Présentation du retour d’expérience de Jean-Roch Masson (http://jejoueenclasse.free.fr/elucubrations/) qui a semble, t-il, amélioré sa pédagogie grâce à l’utilisation des média sociaux et du numérique en général.

A l’origine, il cherchait un outil simple pour faire écrire et réagir ses élèves ; il découvre en parallèle les media et réseaux sociaux sur le web .

Au début, Twitter n’était qu’en anglais et le site était réservé aux Geeks, donc difficile de l’approcher en classe.

Rappel et explications pour les non- initiés : on ne peut écrire que 140 caractères, on s’abonne à des comptes qui peuvent en retour s’abonner à votre compte, tout ce qu’on écrit est public ; aspect intéressant qui permet d’apprendre aux enfants à connaitre les limites de ce qu’il écrive, en même temps que leur faire découvrir les principes de la vitalité.

Twitter est accessible sur tous les support de navigation du web : ordinateur, tablette, Smartphone, etc.

Le processus d’apprentissage est accessible , on donne du sens à ce qu’on écrit et on crée le besoin de lire ce qu’écrive les autres.

Contrairement à un Blog, le Tweet est plus réactif , alors qu’obtenir un commentaire sur un Blog est plus long et plus difficile à obtenir.
Enfin Twitter est amusant comme beaucoup de choses qui touche au numérique.
Avant d’utiliser Twitter Jean-Roch Masson à créé un Twitter de l’école «bricolé» et cela n’a pas fonctionné du tout ; pourquoi ?
– pas de destinataire identifié, pas de commentaires,
– pas de réponse
– tout ce que propose Twitter n’existe pas !

Pour découvrir comment utiliser Twitter en classe voir le site de Laurence Juin pionnière sur l’utilisation de Twitter en classe en France

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top