RETOURS D'USAGES

«Images et Patrimoine», un projet collaboratif accompagné

050720124ff56804918d3
S’ouvrir au patrimoine local pour le faire connaître, choisir des images pour partager ses regards, s’approprier des textes littéraires pour être en mesure de produire à son tour des textes de qualité, textes pour décrire mais aussi pour traduire sa propre sensibilité, lire des fiches techniques pour être capable de « faire », utiliser l’outil informatique pour s’informer, se documenter, présenter un travail et communiquer, s’intéresser aux productions des autres participants, être lus et reconnus… autant d’entrées qui traduisent une volonté affichée : donner du sens aux apprentissages…

Cette permanente quête de sens qui accompagne élèves et enseignants se révèle être une véritable source de plaisir : plaisir d’apprendre pour des élèves motivés qui sont les acteurs directs de cette production collaborative de qualité reconnue et qui voient leurs efforts valorisés (réactions des autres participants, articles dans les médias pédagogiques, soutiens institutionnels forts) tant au plan des images qu’au plan des textes, plaisir d’enseigner avec le numérique pour les professeurs d’écoles et de collèges qui partagent l’aventure avec d’autres collègues et qui disposent d’accompagnements pédagogiques et techniques simples, adaptés et efficaces.

Le principe du projet
Ce projet international permet de travailler de façon transversale l’éducation à l’image en géographie, histoire, histoire des arts, littérature et productions d’écrits. Il se prête particulièrement à la mise en œuvre du B2i. Il  s’agit au final  de constituer un inventaire diversifié : patrimoines connus ou oubliés, secrets, patrimoines artisanaux, culinaires, artistiques, architecturaux… En ligne, une carte interactive autorise la consultation de cette mémoire collective et partagée… L’objectif est de partir d’une  culture identitaire de proximité pour construire progressivement une culture commune ouverte sur le monde.

Ce projet s’adresse à un large public allant de l’école primaire au collège. Si le support final de partage des productions est commun à tous, les itinéraires pédagogiques de production sont variés et laissent à chaque enseignant toute latitude pour concevoir une approche spécifique.

La démarche globale
Les élèves repèrent dans leur environnement proche les éléments du patrimoine qu’ils vont présenter.
Ils prennent une série de photos et en sélectionnent 3, 6 ou 9. A l’aide d’un logiciel spécifique fourni de traitement de l’image, ils vont transformer certaines de ces photos en représentations picturales esthétiques. Ils produiront ensuite des textes déclinant ces patrimoines selon 4 entrées différentes.
· Présentation géographique : accès au lieu, situation  ;
· présentation historique : origine, fonction ;
· présentation technique ou environnementale (facultatif)
· présentation littéraire : déclinaison sensible des éléments perçus.

Ils mettront en écho les écrits produits avec les images créées à travers une interface informatique simple d’utilisation. Ils pointeront sur une carte du monde l’emplacement géographique des éléments traités et enfin, ils découvriront les productions des autres classes, confronteront les points de vue, questionneront  les autres participants, échangerons…

Un site support pour valoriser les productions
Voûte du projet, le site constitue à la fois la vitrine des productions et la réserve d’outils mis à disposition des élèves et des enseignants.  Deux cartes interactives permettent de localiser les participants et d’implanter les points patrimoniaux étudiés. Les possibilités d’affichage par carte ou vue satellite, les effets de zoom, permettent des lectures géographiques dynamiques  et répondent  aux attentes des programmes de l’école primaire et du collège.
Un module esthétique valorise la présentation des photos et images picturales produites par les élèves. Une animation flash dynamise l’ensemble. Un simple clic permet de faire pivoter l’image qui dévoile au dos le texte qui l’illustre. De type informatif, documentaire, littéraire, le texte est encadré par des contraintes d’écriture spécifiques : il ne doit pas excéder 500 caractères…

Un accompagnement rapproché
Ce projet est porté par une équipe d’enseignants formateurs. Une liste de diffusion permet aux classes d’être informées très régulièrement des avancées du projet. Au fil des mises en lignes des productions, les classes sont invitées à découvrir le travail, réagir, à exprimer leur point de vue.
Le Centre de ressources TICE-Images-Médias d’Albi apporte à la demande une assistance technique. Les élèves peuvent poser des questions par courrier électronique, demander de l’aide, ils sont assurés d’une réponse rapide.

Des outils techniques et pédagogiques mis à disposition
Un des objectifs du projet est de faciliter sa mise en œuvre dans les classes. Si la démarche pédagogique est libre, les enseignants peuvent s’appuyer sur les outils suivants :
–  des tutoriels de type textes prescriptifs permettant aux élèves de mettre en œuvre les outils TICE nécessaires : logiciel de transformation d’images, repérage des points GPS, mise en ligne des productions, mode d’emploi du forum…
– des outils spécifiques développés par le centre de ressources  : interface simplifiée de mise en ligne des modules esthétiques, cartes interactives…,
– des outils pédagogiques en géographie ou en français : bibliographie proposant des albums de littérature de jeunesse et pistes pédagogiques, analyse d’écrits descriptifs avec critères observables et réinvestissables, anthologie de textes d’auteurs classiques avec fiches élèves pour travailler sur le lexique, les tournures de phrases, les figures de style…

La richesse de ce projet tient à la diversité culturelle, géographique, de ses participants : les inscriptions sont ouvertes pour l’année 2012-13 : déjà 49 classes participantes et 11 pays représentés.

Plus d’infos :
Site support : pedagogie.ac-toulouse.fr

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top