Espaces Numériques de Travail

Rompre l’isolement avec un ENT dans un réseau d’écoles

Le réseau en question, ce sont 10 écoles à la limite du département des Alpes de Haute-Provence ; 360 élèves, des écoles rurales situées dans un périmètre de 40 km de distance.

Dans cette espace large, il y a  de petites écoles composées souvent de classes uniques ; entre 1 à 4 classes par établissements, soit 19 classes au total dans le réseau. Elles ont été réunies en 1999, sous la forme d ‘un réseau d’école de part la volonté d’un inspecteur de circonscription ; l’idée était de faire travailler ensemble et rompre l’isolement des élèves et des enseignants pour créer une émulation entre classes uniques.

«On a créé ce réseau à travers un projet commun qui engage toutes les écoles du réseau», précise Christophe Broussard, animateur.

«On a essayé d’harmoniser les démarches et les outils, on a travaillé avec les élus (sur 3 cantons) ; on a joué l’intercommunalité avant l’heure, on a acheté du matériel commun entre les communes».

La zone est un «désert» en terme d’infrastructure de soin, de culture. Au départ, les moyens de ces communes ne sont pas les mêmes car d’une taille différente : le réseau va jouer dans l’équité en matière de transport. Sur ce réseau il y a un ½ ETP animateur.

Le début de l’année démarre sous la forme d’un stage entre école, il y a une réunion une fois par mois des enseignants ; de nombreux échanges de documents entre enseignants se sont instaurés. Dans le cadre des ENR, il y a eu une acquisition de 2 classes mobiles et de 2 TNI. Chaque école dispose aujourd’hui d’un TNI (le reste, soit 6 TNI, a été acheté par les autres communes).

Le activités projets dans les classes du réseau: Cycle 1, le théâtre, Cycle 2, le cirque et le Cycle 3, un rallye Math.

Comment cela est géré et financé : via une association, ADERRE.

La place de l’ENT dans le dispositif 

«Nous disposons d’un ENT réseau et chaque école a un ENT qui est dans l’ENT de circonscription« . L’ENT est l’outil de collaboration, les ENT écoles sont en phase d’expérimentation : soit ouverture vers les parents, soit dirigés vers les élèves avec les aides aux devoirs.

Première difficulté : le réseau d’école n’a pas de RNE (identifiant du Répertoire National des Etablissements) pour installer l’ENT : il a fallu créé un RNE fictif.

Exemple d’usage : le rallye math du Cycle 3

Via l’ENT : compte rendu des réunions, définition du projet, les écoles travaillent en asynchrone. Outils utilisés : les documents et le forum. Chaque élève et enseignant dépose les docs à son rythme. le forum aide les enseignants à échanger des bonnes pratiques et des idées. Au final, l’animateur rassemble les problèmes et produit un seul document des problèmes de mathématiques communs à l’ensemble.

Les Limites avant l’ENT au réseau d’écoles : l’espace de stockage par groupe de travail. l’ENT du réseau permet de s’affranchir de ces limites.

Cela engendre la collaboration au niveau des exercices et problèmes entre enseignants : par rapport aux pratiques anciennes qui existaient par email, l’ENT s’évère plus pratique pour les enseignants. Cet espace «groupe» n’est pas encore ouvert pour les élèves.

Par contre, il existe un projet science et correspondance entre deux écoles : des défis scientifiques et il y a beaucoup de production entre classes (à noter que vu l’âge des élèves, la production est entre classes et non entre élèves).

A noter également que la «stabilité» des enseignants en poste sur ces écoles joue beaucoup dans le succès des usages rencontrés !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top