UNIVERS VIRTUELS

L’académie d’Amiens développe un projet de village virtuel pour favoriser l’apprentissage des langues

Après la présentation de la maquette développée sur Second Life au salon Educative en novembre 2008, le projet sera expérimenté jusque la fin de l’année scolaire dans quelques classes de BTS de l’académie d’Amiens. Ce test grandeur nature permettra d’évaluer les apports pédagogiques et d’apporter d’éventuels ajustements en vue d’une transposition sur une plate-forme dédiée et sécurisée à la rentrée 2009.

Le concept pédagogique de village virtuel
Ce village virtuel, aux similitudes graphiques fortes avec la ville d’Amiens (la cathédrale, les hortillonnages, l’établissement scolaire Robert de Luzarches…), propose un scénario pédagogique sur fond d’enquête historique et de parcours interactif de la WebQuest. Il côtoiera à terme un village construit par les partenaires internationaux de l’académie d’Amiens : l’Etat d’Oklahoma, le Comté de Durham, le Land de Thuringe.

Il représente ainsi un lieu de promenade et de découverte conduites par des élèves picards à l’intention de leurs correspondants étrangers. Via leurs avatars, les élèves pourront échanger et travailler dans le cadre d’activités encadrées par le professeur de langues.

Les possibilités d’un tel univers sont nombreuses : interactions avec les utilisateurs par écrit (chat) ou en synchrone (casque et micro), mises en situation virtuelles sur un sujet abordé en classe grâce à la multiplicité des décors, tests de connaissances générales ou spécifiques via des quizz virtuels, liaisons avec le monde réel par l’affichage de vidéos, d’images ou de liens… le tout dans la langue choisie en début de parcours (l’anglais dans un premier temps suivi ensuite par l’allemand et l’espagnol).

L’académie d’Amiens c’est aussi des méthodes d’apprentissage novatrices
De nouvelles méthodes se développent pour l’apprentissage des langues, notamment par l’utilisation de la visioconférence et par l’installation d’un « Espace langues » (à titre expérimental au collège d’Ailly-le-Haut-Clocher dans la Somme).

A ce titre, les technologies de l’information et de la communication au service de l’enseignement jouent un rôle important et permettent aux élèves et à leurs enseignants d’atténuer les effets temporels et spatiaux tout en facilitant l’individualisation des apprentissages. L’académie d’Amiens, qui a conçu le projet d’être « l’académie du numérique », soutient les innovations dans ce domaines. De nombreuses initiatives sont encouragées dans les établissements.

Pour mémoire : quelques projets 2008-2009 dans l’académie d’Amiens
«Espaces langues» : tout en utilisant -mais pas exclusivement- l’outil TIC, ce dispositif impacte directement les pratiques pédagogiques au bénéfice d’ateliers autonomes proposant des parcours d’apprentissage différentiés (travail sur l’oral avec le podcast, sur l’écrit et la documentation via l’informatique, …).

Les Conseils généraux de la Somme et de l’Oise, après expérimentation, en ont souhaité la généralisation au plus grand nombre.

Visioconférence : le plan «1000 visioconférences» initié l’an dernier par le Ministre Xavier Darcos valorise les échanges en visioconférence entre les jeunes Picards et leurs camarades dans le cadre des jumelages développés par le Rectorat (avec le comté de Durham, l’état d’Oklahoma ou la région de Thuringe par exemple). Six écoles ont été retenues dans l’académie d’Amiens, sur les quarante premiers projets sélectionnés au niveau national : les écoles de Sagebien (80), de Sains-en-Amiénois (80), de Miannay (80), de Ham (80), de Feuquières-en-Vimeu (80) et de Cuffies (02). Le Conseil régional de Picardie a, pour sa part, mis en oeuvre une plate-forme de visioconférence permettant simultanément 40 échanges entre établissements du monde entier.

Ressources numériques «natives» : il convient également de ne pas oublier ce que l’internet académique sécurisé offre en premier lieu : l’accès à des ressources médiatisées,voire didactisées, basées sur l’actualité des autres pays du monde, en direct, et dans la langue de ses locuteurs natifs. Ainsi, l’expérimentation «Innovating school» conduite par l’école Châteaudun d’Amiens, dans le cadre d’une opération initiée par Microsoft et qui concerne 12 écoles réparties sur les 5 continents, met en relation directe et permanente, de jeunes «digital natives» de toutes origines.

Et aussi : la ballado-diffusion, la Webquest…

Sources : visite de la rédaction à EDUCATICE et service communication de l’Académie d’Amiens

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top