international

Les espaces de discussion sur Internet comme dépassement des communautarismes ? Exemple d’un site d’information libanais

La pratique communautaire dans un système communicationnel et informationnel globalisé

La pratique d’Internet a conduit les usagers à se regrouper en communautés d’intérêts, ce qui conduit naturellement au développement de pratiques communautaires. Mus par une volonté de communiquer et d’échanger, c’est à l’intérieur de ces communautés que ces individus vont s’exprimer et établir des liens. Et c’est à travers les échanges, sous forme de débats en ligne, que cette dynamique doit être étudiée.

L’exercice de l’agora virtuel : le débat public en ligne

Nous abordons l’exemple du débat public en ligne comme terrain d’échanges et d’interactions entre protagonistes. A première vue, Internet pourrait devenir régulièrement un outil de choix pour une démocratie participative où le citoyen pourrait intervenir régulièrement dans le débat publique (Flichy, 2008). Internet favorise-t-il  la délibération démocratique ou une balkanisation des opinions publiques?

Habermas (1997) a défini l’espace public comme étant le « processus au cours duquel le public constitué d’individus faisant usage de leur raison s’approprie la sphère publique contrôlée par l’autorité et la transforme en une sphère où la critique s’exerce contre le pouvoir de l’État ».

Les participants à une discussion en ligne se réfèrent-il à des principes communs?

En nous basant sur le courant des Economies de la Grandeur développé par Luc Boltanski (1991) et son équipe, pouvons-nous imaginer un registre propre à la critique et la justification sur Internet, avec les caractéristiques communes des cités activées possédant des propriétés propres à ce terrain d’action?

Situation du champ d’étude sur un site libanais

Rapprochement ou éloignement communautaire? À la lumière des réflexions précédentes sur la discussion critique en ligne, peut-alors répondre à la question de savoir si, à travers cette activité, un rapprochement communautaire dans un pays comme le Liban est envisageable?

Méthodologie

Notre but est alors de répondre à la question précédemment posée, à savoir dans quelle mesure un tel espace de discussion peut être un terrain propice au rapprochement entre individus ayant des idéologies antagonistes et partisans de politiques rivales? Pour cela, nous allons procéder à l’analyse d’un espace d’échanges (la section commentaires à la suite d’un article sur le site d’information www.naharnet.com),  à la lumière des mondes communs de la cité de l’opinion et de la cité civique dans la discussion critique sur Internet inspirés de la théorie des économies des grandeurs. Notre démarche respecte celle de l’analyse textuelle : l’analyse de la fréquence des éléments (mots ou formes graphiques) présents dans le texte et considérés comme indicateurs des actes de langage (Austin, 1970 ; Searle, 1972) ou comme trace des modèles cognitifs (Johnson-Laird, 1994). Mais aussi l’analyse proportionnelle du discours, qui repose sur un découpage systématique du discours sur base d’unités sémantiques (Albarello, 2003).

Communication scientifique présentée sur ludovia le 30 août à 16h30 par CHAKER Rawad www.ludovia.org

Biographie de l’auteur

Actuellement enseignant-chercheur à l’Université Libanaise, Beyrouth, Liban, Faculté des Sciences de l’Education, et dès la rentrée prochaine à l’Université Saint-Joseph (Beyrouth).

2007-2011 Doctorat en Science de l’Education, Université de Cergy-Pontoise, spécialité   sociologie et technologie de l’éducation.

2005-2007 M2 Recherche en Sciences de l’Education, à Paris V René Descartes.

2004-2005 Master Professionnel en Ingénierie des Medias pour l’Education, Université de Poitiers.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top