MOOC

Transimooc : les jeunes innovent contre le décrochage scolaire et co-produisent un MOOC

Transimooc_211114

Transimooc : un cours créé par des jeunes

Primé Mooc le plus innovant par France Université Numérique, avec le concours du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ce projet est parti d’un constat simple : les jeunes «décrocheurs» gardent l’envie d’apprendre, et même s’ils rejettent le système scolaire, ils ont envie d’aider les autres.

Transapi a accompagné 200 lycéens dans une dizaine de lycées afin qu’ils produisent des cours à destination des collégiens.

Réalisée par un cabinet extérieur, l’évaluation du projet a montré que cette méthode avait plusieurs effets positifs : mobiliser les enseignants et les élèves, permettre à ces derniers de consolider des connaissances et de les mettre en oeuvre dans un projet collectif, en suscitant leur adhésion active autour de valeurs d’entraide.

Le budget de 150 000 euros, financé à 60% par la Fondation Orange, représente un coût de 783 euros par élève mobilisé. Un chiffre à mettre en regard du coût annuel d’un décrocheur pour la société française, estimé à 230 000 euros*.

Plus de 700 élèves l’ont suivi

Lors de sa mise en ligne, « Transimooc » a ensuite permis à plus de 700 personnes à travers toute la France de réviser le programme d’histoire, de géographie et d’éducation civique pour le brevet des collèges 2014.

Durant 6 semaines, les élèves de troisième inscrits sur le réseau social éducatif Beebac ont découvert des vidéos, des cartes, des quizz et des forums pour réviser leur programme tant sur le fond que sur des questions méthodologiques. De nombreux thèmes ont ainsi été abordés : les deux guerres mondiales, la décolonisation, l’Europe, la naissance d’une loi, etc.

Transimooc a également capté l’attention de nombreux acteurs du monde de l’éducation et de l’innovation pédagogique : parmi les inscrits, on trouve 12% d’enseignants, 5% de professionnels de l’éducation mais aussi 7% de parents d’élèves.

Transapi, acteur de l’école de demain

Le Conseil National du Numérique a, dans son rapport “Jules Ferry 3.0”, cité Transimooc comme exemple de coproduction de cours en mode ouvert. Via ses autres actions, Transapi met déjà en oeuvre d’autres recommandations du CNN : apprendre et permettre aux élèves de publier et diffuser, rapprocher professeurs et éducateurs engagés dans la lutte contre le décrochage, ou encore mettre en place des programmes de recherche-action.

L’association Transapi, créée en 2013 par de jeunes enseignantes et chercheuses, s’est donné pour mission de lutter contre le décrochage scolaire. Depuis, Transapi expérimente de nouvelles façons d’apprendre pour les jeunes adultes de plus de 16 ans.

Avec Transimooc, Transapi a rempli ses objectifs : permettre à des élèves de tout âge de travailler autrement et de retrouver le goût d’apprendre.

Plus d’infos :
Nous parlions de Transimooc sur ludomag en mai 2014
*Retrouvez sur le site www.transapi.fr la version complète de ce rapport d’évaluation

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top