E-LEARNING

Apprendre les langues à sa manière: résultats du sondage Babbel

200920114e788454156c1

Les utilisateurs babbel.com remettent en question le modèle des types d’apprentissage auditif, visuel, communicatif et moteur.
Le sondage Babbel montre : planifier c’est bien, digresser c’est mieux.

47,14% des participants au sondage indiquent que leur type d’apprentissage change constamment. «Il y a autant de types d’apprentissage que d’apprenants» commente un utilisateur.

Seuls 26,87 % estiment correspondre à un type d’apprentissage en particulier. Beaucoup de ceux-là ne pensent pas aux types d’apprentissage classiques mais plutôt à des catégories très personnelles comme « type heure par jour » ou « type chaotique« . 32,8% des sondés n’ont jamais réfléchi à leur type d’apprentissage.

Juliane House, professeur-chercheur de l’Université de Hambourg spécialisée dans apprentissage des langues, ne croit pas non plus aux types d’apprentissage : «Il n’existe aucune preuve scientifique de l’existence des types d’apprentissage. Les gens et leurs manières d’apprendre ne peuvent pas être classés en catégories. Chacun apprend de façon toute personnelle».

Le succès de l’apprentissage réside surtout dans l’inclusion du plus grand nombre possible de canaux sensoriels (par exemple à travers la parole, l’écriture et des images). La stimulation de plusieurs zones du cerveau permettrait en effet de mieux relier et enregistrer les informations.

Suivre un plan peut s’avérer utile pour l’apprentissage d’une langue. C’est ce que s’accordent à dire de nombreux utilisateurs Babbel. 

34,62% des répondants ont besoin pour étudier d’un plan sur lequel ils peuvent s’appuyer. Mais rester spontané est tout aussi primordial : 10 à 17 % des utilisateurs de langue anglaise, française, espagnole et italienne trouvent qu’il faut suivre son plan de manière conséquente tout en improvisant.

«Il peut être utile d’avoir un plan pour ceux qui ont un objectif d’apprentissage sur une période spécifique, atteindre le niveau A2 par exemple ou rafraîchir ses connaissances avant de partir en vacances. Mais il est important de se laisser la liberté de s’écarter du plan lorsqu’on a envie d’aborder un sujet différent, car c’est lorsque l’apprentissage est un plaisir qu’on apprend le mieux», explique Miriam Plieninger, directrice de la rédaction de Babbel.

Seuls 16,37% des répondants apprennent sans aucun plan, contre 23% des participants allemands qui recommandent de rester fidèle à son plan d’apprentissage.

Une nouvelle langue est pour beaucoup un défi. Ne pas décrocher et travailler de façon régulière est souvent le plus difficile. 

«Il suffit de trouver un programme qu’on a plaisir à utiliser. Pour moi, c’est Babbel. Ne jamais abandonner», raconte un participant dont beaucoup d’apprenants partagent l’avis : 44,61 % des utilisateurs Babbel interrogés tiennent bon pour atteindre leurs objectifs personnels tout en s’amusant.

23,48% des personnes interrogées ne ressentent aucune pression particulière et 22,70% ont déjà abandonné un cours précédent et repris l’apprentissage avec Babbel.

Sondage interne réalisé sur 1774 utilisateurs de Babbel.

À propos de Babbel :
Babbel est un système d’apprentissage en ligne pour les langues étrangères. Babbel propose des cours interactifs de niveau débutant et avancé ainsi que des applications permettant d’apprendre l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien, le portugais brésilien, le suédois, le néerlandais, l’indonésien, le polonais, le turc et le français. Le site web fr.babbel.com propose une multitude de cours en ligne interactifs.

Une série d’applications pour iPhone complète l’offre. Plus d’1,5 million d’utilisateurs issus de plus de 200 pays se sont déjà enregistrés sur Babbel, les applications pour iPhone ont été téléchargées plus d’un million de fois. La société a été fondée en août 2007 et compte aujourd’hui près de 70 collaborateurs. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top