POINT DE VUE

EdCamp Philly 2016 ou des discussions pédagogiques «South of the border».

Y a-t-il une différence entre un EdCamp à Philadelphie et un EdCamp à Montréal ?  Curieuse et vagabonde, je suis. Me voilà donc à Philadelphie ce 13 mai pour participer au 1001 ème EdCamp.  

Hadley Ferguson, Directrice de la fondation EdCamp nous y a personnellement souhaité la bienvenue. Tout a commencé par un Twitt, , explique-t-elle.  Elle a lu sur Twitter que quelques unes de ses connaissances réunies dans un café de Philadelphie après avoir assisté à un BarCamp, discutaient de l’idée de créer ce même type d’évènement pour les éducateurs.

Elle s’est joint à ce groupe qui a organisé le premier EdCamp en mai 2010.  C’est par les médias sociaux que les participants ont eu vent de l’évènement. Ils sont venus en grand nombre de Pennsylvanie, de NewYork et du New Jersey.

EdCamp est maintenant un mouvement pédagogique présent sur cinq continents.

La popularité des évènements vient du fait que l’expérience professionnelle de l’éducateur est reconnue et respectée. Chaque participant est important par ce qu’il apporte à la réflexion du groupe.  Et chaque participant sort enrichi de ces conversations où il trouve souvent réponse à plusieurs de ses questions en toute convivialité. Le but poursuivi par la fondation EdCamp est de créer un réseau international d’éducateurs qui prennent leur formation en main et échangent avec des collègues au sujet de nouvelles façons d’enseigner mieux adaptées aux réalités sociales actuelles.

« Une région où il n’y a pas de EdCamp est comme un jardin sans soleil », dit Chriss McGee de EdCamp St.Louis. Tous les éducateurs devraient pouvoir réchauffer leur esprit au foyer de chaleur humaine, d’échanges d’informations et d’enrichissements professionnels offerts par un EdCamp.

Un EdCamp est :
•    gratuit ;
•    ouvert à tous ;
•    les sujets de discussions sont proposés par les participants en début de journée ;
•    n’importe qui peut animer une session ;
•    la «règle des deux pieds» dit que si la session à la quelle vous êtes présents ne convient pas à vos attentes, vous pouvez la quitter n’importe quand sans que personne n’en soit froissé ;
•    l’évènement n’est pas commercial.

Les sujets discutés varient d’un EdCamp à l’autre car ils répondent aux intérêts des participants qui les proposent. Voici les sujets offerts à Philadelphie.  Une image vaut mille mots, dit-on : quelques photos de EdCamp Philly 2016.

Les quatre ateliers auxquels j’ai participé :
•    Getting Started with FIRST Lego League and Lego Robotics  FIRST LEGO League est une alliance entre FIRST (For Inspiration & Recognition of Science & Technology) et le groupe LEGO.  Ce concept vise à encourager les enfants du primaire à créer, construire et programmer leurs inventions.
Ce processus dépasse l’idée de comprendre les technologies numériques mais leur permet de les maîtriser. La philosophie derrière First LEGO League est :
▪︎    nous  formons une équipe ;
▪︎    nous travaillons à trouver des solutions aux problèmes qui nous sont soumis avec les conseils de nos entraîneurs et mentors ;
▪︎    nous savons que nos entraîneurs et mentors ne possèdent pas toutes les solutions : nous apprenons ensemble ;
▪︎    nous honorons l’esprit de compétition amicale ;
▪︎    découvrir est plus important que gagner la compétition ;
▪︎    nous partageons nos expériences avec les autres ;
▪︎    nous avons un esprit à la fois de sérieux professionnel et de compétition coopérative dans nos travaux et dans tout ce que nous accomplissons ;
▪︎    nous nous amusons!  Ce concept éducatif est présent dans plus de 80 pays et plusieurs types de défis sont proposés par LEGO Education.  Les conseils issus de l’atelier :
▪︎    le ratio préférable est de deux écoliers par robot, mais c’est possible de travailler jusqu’à quatre enfants par robot ;
▪︎    il est important d’impliquer les parents dans ce type d’activité ;
▪︎    les écoliers doivent écrire et schématiser toutes les étapes de leur démarche, un processus qui demande beaucoup d’effort aux jeunes participants lors de leurs premières manipulations ;
▪︎    chaque défi dure environ 10 sessions de 1h30 chacune ;
▪︎    des équipes d’écoliers plus âgés jouent souvent le rôle de mentor auprès d’écoliers plus jeunes. Un tel échange valorise les écoliers plus âgés, souvent des jeunes qui n’ont habituellement pas de grands succès         académiques et crée des liens entre les enfants d’une même école.

Nearpod  for Novices  

Nearpod écrit : Create, Engage, Assess through Mobile Devices  Créer, participer, évaluer, telle est l’ambition de Nearpod, un logiciel interactif.  Nearpod est gratuit au départ, mais pour disposer de tout son potentiel il est préférable de s’abonner aux versions payantes qui ne sont tout de même pas trop chères.  Pendant cet atelier nous avons exploré Nearpod qui permet à l’enseignant d’importer un leçon, même une leçon créée avec Powerpoint.

On peut y importer des fichiers, pdf, ppt, jpg, des diapositives Google, ajouter des activités interactives, accès à des websites et des vidéos pour offrir à ses écoliers une leçon digne de sa culture numérique.   Un conseil de l’enseignante expérimentée qui a animé l’atelier, il est préférable d’utiliser un petit nombre de diapositives dans la leçon pour favoriser la participation interactive des écoliers. Il faut tenter d’équilibrer le contenu présenté par l’enseignant et les interactions des écoliers.
Nearpod permet à l’enseignant non seulement de créer ses propres leçons mais aussi lui donne accès à plusieurs leçons créées par d’autres.

Design Thinking in the Classroom 

Design est au centre de tout le mouvement MAKER.  Cet atelier fut une introduction élémentaire au concept Design Thinking.  Chaque équipe avait le même matériel : deux filtres à café en forme de paniers, deux attaches feuilles, deux bâtonnets de bois, une longue paille de plastique et une poignée d’élastiques de différentes grosseurs. Nous avions dix minutes pour créer le prototype d’un appareil qui nous aiderait à monter nos paquets au troisième étage de notre édifice.  Certaines équipes furent plus créatives que d’autres, mais toutes avaient imaginé un appareil quelconque.    Suite à cette activité «hands-on», on nous a présenté le matériel The Extraordinaires Design Studio qui présente des jeux créatifs pour les personnes de 8 à 108 ans.

Le mouvement design est lié au concept d’empathie, car c’est l’empathie qui mène vers le design, une activité qui a pour but de faire du monde une meilleure place où vivre. On crée des objets pour améliorer la qualité de vie de nos voisins et amis et résoudre des problèmes.

Say “Hi” to Hybrid !

Open discussion re: hybrid learning  L’hybridation mène à tout, il me semble.  Ce concept ne s’applique qu’au High school.  Le système d’éducation des USA est divisé selon les groupes suivants : K – Kindergarten – la maternelle à 5 ans 1 à 5 – Elementary school – le primaire 7 à 8 – Middle school 9 à12 – High school   K-12 représente toutes les années de formation pré-universitaire.  Pour certains, hybrid learning est un type de MOOC.

Les étudiants ne se présentent pas à l’école.  Tous les enseignements et les évaluations se font en-ligne.  Il s’agit pour l’instant d’une formule extrémiste peu fréquente. De la formule classique où les étudiants assistent en classe aux enseignements à la formule extrême où les étudiants ne se présentent jamais à l’école, en passant par l’enseignement inversé, la présence à l’école une ou deux fois la semaine, toutes les formules imaginables furent présentées et discutées.  Vivent les EdCamps,  une formule dynamique de formation professionnelle : beau, bon, pas cher!

J’encourage les éducateurs de la région parisienne de prendre rendez-vous à  EdCamp Paris qui se tiendra dans le cadre du Colloque International/ EdCamp « les humanités numériques pour l’éducation » jeudi 1er septembre et vendredi 2 septembre 2016 à l’Institut Catholique de Paris.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top