RETOURS D'USAGES

Des tablettes pour les écoliers

040720114e12d9a924699Question qu’aujourd’hui tous les enseignants se posent et qui sera débattue lors de l’Université d’été de Ludovia.

En matériel, 15 iPads, 1 ordinateur, 3 bornes WiFi et 1 réseau local (Ethernet et courant porteur) ont été nécessaire pour l’expérimentation.

L’organisation pour l’usage du matériel s’est fait sous différentes formes : en classe entière (1 iPad pour 2), en petit groupe (1 iPad par élève), en aide personnalisée (1 iPad par élève), en autonomie (1 iPad pour 1 ou 2).

Première constation : que d’utilisations pour un même outil !

En effet, l’iPad peut être :
•    un outil de vérification ou d’aide ponctuelle (Calculator, le conjuguiste ou le conjugueur)
•    un accès pour consulter des documents (sur Internet grâce à Safari, à partir de liseuses type Ibooks, grâce au partage de fichiers avec Dropbox)
•    un exerciseur (itooch Français CM2, Conjugation Nation French, AB math, itooch Maths CM2, Math Board, L’heure de la jungle, Les fractions de la jungle, iCardSort…)
•    un outil de production (iCardSort, Pages)
•    un lecteur multimédia (iPod VLC Ressources en ligne type Youtube)
•    un enregistreur (Quick Voice)
•    un outil tactile : (Mirror paint Tactilis)

Petite synthèse plutôt positive de Pierre Tourette sur l’attitude des élèves face à l’iPad :

–    un outil ludique et attractif
–    une prise en main assez rapide
–    une mise au travail rapide
–    une utilisation possible en autonomie
–    ergonomie de certaines applications

Du côté des enseignants, malgré certaines étapes chronophages, cet outil offre un réel potentiel.

La mise à disposition de documents en couleur, la possibilité de différenciation  et la mobilité du support en font des atouts incontestables.
Par contre, la recherche, l’installation et la mise à jour des applications prennent beaucoup de temps, tandis que la manipulation des fichiers est impossible.

Pierre Tourette, pour conclure brièvement, nous donne son point de vue : «L’iPad est plutôt un outil personnel. Il peut devenir « le couteau suisse » de l’élève : manuel, outil de vérification, exerciseur, outil de production (…)»

et il ajoute : «Pour que cela devienne vrai, il y a la nécessité de voir arriver sur l’Appstore des applications exploitant les spécificités de l’iPad et proposant des contenus pédagogiques adaptés».

Même si cela est possible doit-on tout faire avec une tablette numérique?

Plus d’infos : rendez vous sur l’Université d’été de Ludovia pour débattre du sujet www.ludovia.org/2011

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top