Loisirs numériques

Indignation des professionnels du jeu vidéo après les propos tenus par Madame Nadine Morano sur l’antenne de RMC

« Nous sommes indignés par cette nouvelle déclaration de Madame Nadine Morano qui traduit une fois de plus sa parfaite ignorance tant du secteur du jeu vidéo et de ses usages que des efforts et des actions mis en place par les professionnels pour informer et sensibiliser les consommateurs au moment de choisir un jeu vidéo » indique Nicolas Gaume président du SNJV.
« Il est fort regrettable que par facilité, Madame Nadine Morano désigne une fois de plus le jeu vidéo comme source de tous les maux, et que perdure une complète désinformation à l’égard du loisir préféré des français,  pratiqué par plus de 22 millions de nos concitoyens jeunes et adultes », poursuit le Président du Syndicat.

Parce que les professionnels sont conscients de l’importance d’informer et de faire de la pédagogie auprès du grand public, ils ont depuis 2003 mis en place une signalétique : le système PEGI, reconnu dans toute l’Europe et soutenu sans réserve par la Commission Européenne. Une nouvelle version de ce système a d’ailleurs été lancée cette année dans toute l’Europe pour clarifier d’avantage l’âge recommandé et les descripteurs de contenus.

« Madame Morano indique qu’elle réfléchit actuellement à  faire évoluer la signalétique  au sein d’une commission, mais nous n’avons jamais été informés de cette réflexion et encore moins de la création de ce groupe de travail, ce qui démontre sans doute  la volonté de la Secrétaire d’Etat de confisquer le débat » souligne quant à lui le Délégué Général du SNJV, Julien Villedieu.

Pour terminer, les professionnels du jeu vidéo rappellent que moins de 4% des jeux vidéo qui ont été commercialisés en Europe en 2008 étaient réservés à un public de 18 ans et plus.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top