ACTION PUBLIQUE

EIDOS 64 : un foisonnement d’idées et d’usages numériques dans les Pyrénées-Atlantiques


EIDOS, un bien joli nom qui vient du grec et signifie « image » et « forme » qui est devenu par extension « les idées » ;  et c’est bien là tout l’enjeu de ce forum : créer un échange d’idées et d’usages entre tous les membres de la communauté éducative.

Un événement autour des usages du numérique à l’Ecole organisé par une collectivité

Pourquoi un département organise t-il ce genre d’événement basé sur les usages alors que son champ de compétences gravite autour des matériels ?

Christiane Mariette, lors de son discours d’ouverture, répond tout simplement à cette question :

« La forme et le fond ne peuvent se dissocier et il en va de même des matériels et de la pratique ; les équipements que nous mettons à disposition dans les collèges n’ont de sens que si les enseignants et les élèves se les approprient et si ils sont valorisés par une pratique quotidienne ».

Ce forum, dont la thématique cette année était la suivante : « Ouvertures : apprendre autrement avec/sans/par/malgré le numérique », entre en cohérence avec la politique menée par le CG 64 (à découvrir dans notre prochain épisode de la série « Numérique et éducation : l’engagement des Pyrénées-Atlantiques) et son plan « collèges numériques 64 » qui se résume en trois axes forts :

– le déploiement des équipements, des réseaux et de leur maintenance

– le développement des usages par l’environnement numérique de travail, le cartable numérique, les ressources en ligne et le contrat numérique

– l’information et la sensibilisation de la communauté éducative aux usages du numérique

Organisé par une collectivité mais largement soutenu par l’Education Nationale

Pour la réalisation de cette journée, Christiane Mariette tient à souligner la présence indispensable des partenaires de l’Education Nationale, tout autant que pour les projets qu’ils mènent dans les collèges.

Pierre Barrière, Inspecteur d’Académie des Pyrénées Atlantiques, confirme clairement l’intérêt de ce type de journée qu’il voit « comme un temps  « fort » pour organiser de manière synergique les usages du numérique ». D’après lui, tous les enseignants sont maintenant utilisateurs « d’informatique » ( point de vue à découvrir sur LudoMag ici ) et ces rendez-vous permettent à certains d’entre eux d’y voir plus clair dans ce foisonnement d’offres qui leur sont proposées.

Confirmation de l’intérêt de ce rendez-vous annuel par les visiteurs : les enseignants !

De la maternelle au supérieur, tous sont unanimes : ils trouvent dans cette journée du numérique des ressources fiables et très utiles à leur quotidien en classe.

Déjà utilisateurs du numérique, ils choisissent précisément dans le panel des 48 ateliers proposés sur cette édition, les thèmes qui conviendront à leurs pratiques d’enseignement et leur apporteront une aide bienvenue.

Ou bien, comme cette enseignante, professeur des écoles, que nous avons interviewée, qui venait pour la première fois sur la journée et qui a découvert twitter en classe pour les maternelles, l’ENT premier degré ALIENOR qu’elle dit « urgent à utiliser si on ne veut pas rester 50 ans en arrière dans l’enseignement ! ».

C’est donc en présence d’un public ravi de découvrir autant d’usages mais aussi la parole de chercheurs qui est mise à l’honneur chaque année en début de matinée (cette année, c’était Jean-François Cerisier, Professeur des Universités à Poitiers qui est intervenu sur « Et si le numérique entrait réellement à l’Ecole »- article à voir ici que nous avons clôturé EIDOS 64, édition 2014.


2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top