Enquêtes

L’Entertainment résiste à la crise et avec lui les loisirs interactifs

Le marché des loisirs interactifs enregistre une belle progression 
Le marché des loisirs interactifs a franchi la barre des trois milliards d’euros TTC en 2008. Cette belle performance est due à une croissance très forte de tous les marchés hardware et software, à l’exception des CD-ROM qui continuent leur baisse, entamée depuis plusieurs années.

L’innovation technologique et la mise en avant de nouvelles valeurs fédératrices (sport, jeu de société) ont permis à ce secteur de trouver de nouveaux clients. Ainsi, ce sont 49% des
Français qui jouent en 2008. Parmi les segments les plus porteurs, le jeu en groupe (famille, amis) (162 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008), les jeux avec accessoires (244 millions d’euros) et les jeux mobiles (550 millions d’euros dont 78 millions sur téléphones mobiles).

« Le marché des loisirs interactifs n’a pas subi d’impact de la crise en 2008. On constate un ralentissement des ventes à partir de septembre et sur la fin de l’année 2008. Cependant, il
est dû à une moindre activité éditoriale alors que la fin de l’année 2007 avait été riche en sorties de Blockbusters. Ce ralentissement avait donc été anticipé par la filière 
», indique
Natacha Pépion, chef de groupe logiciels chez GfK. GfK estime que ce positionnement devrait permettre au secteur des loisirs interactifs de résister à la crise en 2009.

Le marché de l’Entertainment dans son ensemble
Le marché de l’Entertainment dans son ensemble en 2008 GfK présente également le Top 10 de l’année 2008, tous biens Entertainment confondus avec, sans surprise, le DVD de Bienvenue chez les Ch’tis en première position et qui réalise le plus gros score jamais atteint sur une première semaine de vente. On remarque aussi une bonne tenue de toutes les licences, qui tiennent cinq places dans ce top, avec les Ch’tis, Mario, Ratatouille, Harry Potter et Titeuf.

GFK19020912

« Toute la chaîne de valeur doit être analysée, des éditeurs / producteurs de contenus, jusqu’aux consommateurs, pour réussir à dégager les enseignements pertinents sur les
marchés spécifiques de l’Entertainment. Ainsi, nous nous sommes intéressés aux circuits de distribution et avons noté que le gagnant du secteur est de loin l’Internet (e-commerce), qui
progresse de 22% en valeur, alors que les spécialistes culture augmentent légèrement avec un +1,8% et que les grandes surfaces alimentaires reculent avec – 9,2%. 
» déclare Philippe
Person, directeur du pôle culture chez GfK France.

D’une manière générale, on constate que les points de vente situés en centre ville se maintiennent et que la périphérie chute. « La forme de distribution plébiscitée par les consommateurs de biens culturels est donc celle de la proximité géographique ou virtuelle (avec Internet) », conclut Philippe Person.

A propos de GfK Media Control International 
GfK Media Control International est une filiale du Groupe GfK se classe au 4ème rang mondial des instituts d’études marketing. Ses activités couvrent trois domaines : Custom Research, Retail and Technology et Media. GfK compte plus de 115 filiales réparties sur 100 pays. Au 30 septembre 2008, l’effectif global était de 10000 employés. Pour en savoir plus, visitez le site Internet : www.gfk.com . En France, le Groupe GfK a réalisé un chiffre d’affaires consolidé en 2007 de 94 millions d’euros et compte 611 personnes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top