ACTION PUBLIQUE

Éviter une fracture 2.0

Ce rapport pose les enjeux du numérique de façon large : «Le numérique a […] transformé en profondeur nos pratiques, nos organisations et finalement notre manière d’apprendre et de penser». Il reconnaît à l’École la responsabilité d’éviter une fracture 2.0 en développant «la capacité à utiliser le numérique pour acquérir connaissances et compétences, et gagner en autonomie […]».

Ce rapport affirme que l’introduction du numérique à l’École suppose de créer de nouvelles possibilités, de concevoir de nouvelles organisations et de tenir compte du fait que les élèves peuvent apprendre via Internet.

Le travail collaboratif et le partage sont pointés comme étant favorisés par le numérique, dont acte… Il se conclut par trois recommandations :

• une mutualisation régionale des responsabilités et compétences relatives au numérique ;

• la création d’un organe chargé d’une mission permanente d’animation, de réflexion et de conseil sur l’école numérique ;

• la création d’une plate-forme de référencement des ressources numériques pédagogiques.

Nous ne pouvons qu’espérer que ce rapport soit utile pour qu’enfin soient pris en compte les problèmes d’équipements, de maintenance et de filtrage qui empêchent de nombreux enseignants, désireux d’intégrer le numérique dans leurs cours, de le faire dans des conditions acceptables.

Nous souhaitons qu’enseignants et chercheurs puissent travailler ensemble pour permettre aux élèves de tirer tout le profit possible du numérique. Rappelons enfin que sans une politique volontariste intégrant les moyens nécessaires, notamment concernant la formation initiale et continue des enseignants, nous risquons d’attendre vainement…

(*) www.cnnumerique.fr/le-choix-du-numerique-un-devoir-et-une-opportunite-pour-lecole

Source : SE-UNSA, article publié le mercredi 18 avril 2012.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top