ACTION PUBLIQUE

Claudy Lebreton président des départements de France : Inventer ensemble l’éducation de demain, pourquoi ?

LEBRETON09071013

Assumant leurs obligations, les départements font face actuellement à une progression très importante de leurs dépenses sociales, notamment celles des allocations individuelles de solidarité qu’ils mobilisent pour le compte de la solidarité nationale. A ce rythme, dans deux ans, la moitié des départements risquent d’être en incapacité budgétaire si l’Etat ne respecte pas sa  responsabilité en la matière.
Dans ce contexte difficile,  faire des choix est complexe et douloureux.

Des repères sont nécessaires pour décider. Le devoir d’éduquer est l’un d’eux. Il a toujours signifié que le futur devait coûte que coûte s’imposer au présent. De ce point de vue, pour les départements,  il n’est pas question de cesser de conjuguer l’éducation et le futur, surtout au moment où la révolution numérique et du multimédia transforme en profondeur les conditions des transmissions culturelles  entre les générations.

Il y a là un pari à tenir. C’est pour ces raisons que, pour la deuxième fois, l’Assemblée des départements de France (ADF) soutient l’Université d’été Ludovia de l’e-education et des applications multimedia ludiques et pédagogiques en Ariège.

Ayant la charge de la construction, de l’équipement, de l’essentiel de la logistique et de la maintenance, des personnels de services, des restaurants et du transport scolaire des élèves, les conseils généraux sont désormais des partenaires incontournables des chefs d’établissements, des personnels enseignants et des académies. La crise des finances publiques n’entamera pas leur détermination à le rester.
L’année dernière, les débats de l’université d’été Ludovia avaient fait apparaître trois nécessités. La première était  de promouvoir en priorité l’accompagnement personnalisé des élèves et de se projeter dans la mobilisation des ressources et contenus pédagogiques numériques pour y parvenir. La seconde était d’inclure  cet accompagnement dans une conception élargie de la communauté éducative mais aussi dans un suivi dépassant la stricte séparation de l’école, du collège et du lycée. La troisième était de s’orienter vers la notion de bassins territoriaux d’éducation afin de mutualiser les ressources entre les établissements et entre les collectivités territoriales.

L’édition 2010 de Ludovia s’inscrit dans la poursuite des réflexions de 2009 puisqu’elle est placée sous le thème de la créativité et de l’innovation et que la notion d’« établissement  du XXIe siècle » sera au centre des débats. 

Je ne doute pas que Ludovia 2010 démontrera une fois encore sa créativité et sera, comme à l’accoutumée « agitateur d’idées » et « laboratoire du futur ».  Nous avons besoin aujourd’hui de ces temps de créativité et d’expérimentation pour ne pas céder aux peurs ou aux conformismes du passé. L’architecte Buckminster Fuller a écrit « la meilleur façon de prévoir l’avenir est de l’inventer ».

Que Martin MALVY, président de la région Midi-Pyrénées, Augustin BONREPAUX, président du conseil général de l’Ariège –avec Henri EMMANUELLI président du conseil général des Landes- et l’ensemble des partenaires de Ludovia, soient salués pour leur ténacité à inventer le futur de l’éducation.

Au nom de l’ADF, je souhaite que de nombreux départements convergent cette année vers Ax-les Thermes. Plus que jamais, pour l’éducation de nos enfants et, demain, l’avenir de nos petit-enfants, nous avons besoin de créer et d’innover ensemble. Sur ce chemin, Ludovia et l’Ariège sont désormais une étape importante…

Claudy Lebreton
Président de l’Assemblée des départements de France
Président du conseil général des Côtes d’Armor.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top