MULTIMEDIA/JEUNES

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Après six mois de travaux, l’audition d’une cinquantaine de personnalités , les commentaires postés sur le blog de la mission et ses lectures ont permis à M. David Assouline, sénateur (Soc – Paris), de procéder à une analyse sereine du débat passionné sur l’impact des nouveaux médias sur la jeunesse, et de rendre un rapport adopté à l’unanimité par la commission des affaires culturelles.

Les jeunes sont libres dans leur usage des nouveaux médias du fait de leur maîtrise des outils, souvent meilleure que celle de leurs parents. Ils profitent au demeurant des atouts des nouveaux médias, qui sont à la fois outils de socialisation, diffuseurs de culture et sources de créativité. Pourtant, au regard des informations et des contenus consultés, les jeunes paraissent aussi, à maints égards, abandonnés : leur intimité est souvent bafouée, l’éclatement médiatique laisse planer la menace de la désinformation, et la violence des images véhiculées a un impact réel sur leurs comportements.

Parce que la liberté passe par un comportement éclairé et responsable, les autorités publiques doivent agir rapidement en améliorant le contrôle des contenus, mais surtout en faisant de l’éducation aux médias un impératif.

  • Comment renforcer la maîtrise des contenus ?
  • Qui sera responsable de l’éducation aux médias ?
  • Faut-il en faire une matière obligatoire à l’école ?
  • Quel doit être le rôle des médias eux-mêmes ?

Autant de questions auxquelles David Assouline apportera des réponses en faisant des propositions à la fois ambitieuses et pragmatiques le jeudi 6 novembre 2008 à 11 h 30 – Salle A 120 de la commission des affaires européenne – Palais du Luxembourg, 15 ter rue de Vaugirard 75006 Paris (Sur invitation)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top