OUVRAGES

i majuscule comme Instituteur

051220114edc7ee6124d5
«Un enfant nul, ça n’existe pas» déclare Guy Georges, ancien secrétaire général du Syndicat national des instituteurs et professeurs de collèges (SNUIPP), dans son dernier livre. Il répond ainsi, par avance, au document de l’UMP Du savoir pour tous à la réussite de chacun qui, selon lui, reprend sous un rideau de fumée la théorie, vieille de plus de 30 ans, de l’école inégalitaire inspirée par le club de l’Horloge.

Son ouvrage est un témoignage et un rappel.

Guy Georges fut le concepteur de l’École Fondamentale, oeuvre collective des adhérents du Syndicat national des instituteurs et des professeurs de collège, qui refusaient la suite de réformes contradictoires, la désorganisation, l’asphyxie de l’enseignement de la jeunesse et l’organisation d’une concurrence partiale.
Il en rappelle les objectifs toujours actuels, et relate sans concession les obstacles rencontrés.

Pourquoi aujourd’hui ?

La question que se posaient ces éducateurs demeure avec davantage d’acuité aujourd’hui : « Quel sens donner à notre fonction ? »
Comme hier, les solutions existent qui concilient l’émergence de l’élite et l’élévation du niveau d’ensemble d’une classe d’âge, solutions antinomiques avec celles que ressasse l’UMP.

Récemment sont réapparus, par fragments, les principes essentiels d’une scolarité de la réussite exposés il y a quarante ans et qui peuvent être utiles si, enfin, à l’intention suivent les actes.

L’Instituteur, avec le « i » majuscule que lui confère son étymologie, ne peut rester indifférent devant la comparaison imprudente et insultante qui lui fut faite par la plus haute autorité de l’État, un jour de décembre 2007 à Rome et qui traduit un choix idéologique auquel la République laïque doit s’opposer.

Préfacé par Hubert Montagner, docteur en sciences (psychophysiologie) ancien directeur de recherches à l’INSERM, spécialiste des rythmes de vie de l’enfant et de l’adolescent, cet essai est une référence pour tout décideur, intervenant, usager, citoyen que l’enseignement de la jeunesse préoccupe.

Plus d’infos :
i majuscule comme Instituteur
Éditions Bruno Leprince
www.bruno-leprince.fr

2 Comments

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top