ACTION PUBLIQUE

L’appel à candidatures « MÉTÉO à l’École » est lancé

Cette nouvelle phase permettra d’installer 15 nouvelles stations. Lors de cette nouvelle phase, « Sciences à l’École » mettra à disposition des établissements scolaires, collèges ou lycées, une station météorologique automatique semi-professionnelle permettant l’acquisition de mesures multiples (température, pluviométrie, pression atmosphérique, rayonnement, etc.).

Les candidatures reposeront sur un projet scientifique et pédagogique rédigé par un enseignant ou une équipe d’enseignants. Le 17 janvier 2014 au plus tard, les projets accompagnés de l’accord écrit du chef d’établissement pour l’installation de la station devront être adressés par écrit à « Sciences à l’École ».

Le projet METEO à l’Ecole

Lancé en juin 2007, le projet METEO à l’Ecole est le fruit d’un partenariat entre Sciences à l’Ecole et Météo France. Il est placé sous le parrainage de Joël Collado (météorologue et journaliste) et de Jean Jouzel (climatologue, directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace et membre du GIEC).

L’objet de METEO à l’Ecole est d’animer un réseau de stations météorologiques à vocation éducative, implantées dans des collèges et lycées sur l’ensemble du territoire métropolitain. et dans un DOM (Martinique). Placées sous la responsabilité d’enseignants formés à l’Ecole Nationale de la Météorologie (Toulouse), ces stations autonomes en énergie transmettent automatiquement des mesures de qualité (température et pluviométrie) en temps (quasi) réel à un concentrateur Météo France. Ces données, avec celles d’autres stations, sont ensuite affichées sur le site de METEO à l’Ecole, où elles peuvent être consultées et téléchargées librement par tous les enseignants pour une exploitation en classe. Le site s’enrichira bientôt d’activités pédagogiques, produites par les enseignants du réseau ou par tout enseignant intéressé, ainsi que de ressources en météorologie.

La définition rigoureuse des sites d’implantation des stations, la qualité professionnelle du matériel et l’implication des techniciens de Météo France lors de l’installation, garantit la qualité de la mesure de la température et des précipitations. Cela permet des comparaisons à l’échelle du réseau – principal atout du projet – et conduit les élèves à s’interroger sur ce que signifie « mesurer ».

En collaboration avec Météo France.

Plus d’information :
Si vous souhaitez déposer une candidature, téléchargez le document suivant.
Voir aussi le site Sciences à l’Ecole

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top