Espaces Numériques de Travail

L’ENT, un travail d’équipe

«Vous voyez, je peux constater quelle a été la fréquentation sur toute la semaine ; par exemple sur mardi, je vois qu’il y a eu 3000 pages vues», déclare Pascale Petitjean, Principale du Collège Daniel Argote d’Orthez lorsqu’elle aborde le sujet du nouveau module de vie scolaire Scolastance que son équipe a adopté depuis la dernière rentrée.

Un tableau de bord du vécu de l’élève

En tant que chef d’établissement, elle trouve très pratique de pouvoir accéder depuis son ordinateur à plusieurs données d’ordre administratives ou pédagogiques sur la vie de l’élève à un instant donné, sans avoir recours à un de ses collaborateurs. «C’est un concentré de toutes les données (notes, absences…), un véritable tableau de bord du vécu de l’élève à l’instant T», ajoute t-elle.

Ce lieu commun à tous mais en accès unique (chaque membre de la communauté éducative a son propre code qui lui donne un accès limité à ce qui le concerne directement), est aussi un espace qui simplifie la vie de Joël Beney, enseignant d’anglais. Pour lui, pas de doute, l’ENT lui permet un gain de temps sur chaque séquence de cours.

Avec l’ENT, tout le monde gagne du temps

L’appel qui se faisait auparavant sur papier, sans parler du dérangement que cela occasionnait lorsque les surveillants venaient chercher les «billets» en pleine séance, est maintenant réglé en quelques secondes et Joël Beney sait instantanément sur son ordinateur quel élève va être absent et pourquoi. Avant, «j’étais inondé de papiers ; aujourd’hui, tout se trouve au même endroit et je peux vérifier les choses très rapidement ; le gain de temps et d’efficacité en plein cours est indéniable. En gros, les papiers, on ne les lit jamais».

Après l’appel, il  fait venir un élève sur l’ordinateur de la classe pour rechercher, sur l’ENT, l’Agenda à la date du jour. L’élève a directement accès au document de travail pour la séance, visible par tous sur le Tableau Numérique Interactif. En effet, notre enseignant convaincu utilise beaucoup la fonction «cahier de textes». Il y dépose, à chaque heure de cours, les devoirs à effectuer et très souvent une «trace» du travail réalisé en classe (sous format PDF, par exemple).
Avec l’ENT et la mise en ligne de toutes ces données, plus d’excuses pour les élèves d’avoir oublié de faire leur travail ; même s’ils n’ont pas le temps de noter quelque chose, ils peuvent retrouver en se connectant avec leur propre mot de passe, à la maison ou sur un ordinateur de la salle informatique, le travail que Joël Beney leur a donné.

Quant à Lucien Nozzi, Principal Adjoint, il s’occupe, entre autres, de saisir les notes des élèves dans l’ordinateur et avec ce nouveau module de vie scolaire, sa tâche est largement simplifiée, comme il nous l’indique, «tout se fait pratiquement tout seul et c’est pour moi un très gros gain de temps».
Il utilise également l’ENT pour informer les parents sur toutes les actions qui sont proposées aux élèves  sur la fonction «agenda».
Il souligne qu’au début, les parents se connectaient à l’ENT par curiosité ; désormais, ils regardent tous les jours et c’est un vrai média qui se crée entre les personnels du collège mais aussi les personnes extérieurs comme les parents.

Gain de temps également pour le personnel de la Vie Scolaire. Avec l’ENT c’est instantané, «avant, le surveillants devaient passer toutes les heures dans les salles de classe pour récupérer les billets d’absence», précise Stéphanie Orré, Conseillère Principale d’Education. «Le soir, nous devions vérifier la concordance des absences entres les billets et les cahiers». Tout ce travail n’est plus à faire.

Et autre avantage, les parents ont accès en temps réel aux données de leur enfant, comme les absences, heure par heure.
Pour Stéphanie Orré,le «plus» de ce module par rapport au logiciel utilisé avant est que les absences sont maintenant gérées heure par heure ; avant, c’était jour par jour.

Elle indique enfin que les motifs d’absence peuvent être notifiés par les parents directement sur l’ENT mais doivent également être envoyés par courrier (pour le cas où un enfant aurait récupéré le code de ses parents, précise la CPE !).

Le numérique, via la brique Vie scolaire de l’ENT, est bel et bien entré dans les mœurs de chaque membre de la communauté éducative du collège Argote d’Orthez. L’ordinateur en classe associé au Tableau Numérique Interactif sont deux  outils qui se révèlent complémentaires à l’utilisation de l’ENT, comme l’a démontré notre enseignant d’anglais.

Zoom sur l’action du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques avec Dominique Provot, Chargée de mission e-éducation à l’Agence Départementale du Numérique dont le principal objectif est le développement des usages numériques sur le territoire.

Le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, qui gère 49 collèges publics et  33 collèges privés développe une politique e-éducation sur plusieurs plans. Cela passe par la mise en réseaux très haut débit des établissements et l’amélioration du réseau interne dans chaque collège. Le CG 64 a également largement contribué à la fourniture en matériels numériques complétée par des dotations sur appels à projets (baladeurs MP3, TNI,…) ; aujourd’hui, il s’oriente vers la contractualisation avec les établissements, ce qui permet à chacun de choisir de manière cohérente le type de matériel en fonction de  son projet.

La mise en place d’un réseau d’ATI (Agents Techniciens Informatiques) est engagée depuis peu, pour répondre à la problématique de la maintenance : une personne ressource  sera présente dans chaque collège !

Sans oublier l’ENT Argos64 (déclinaison de l’ENT Argos du Rectorat de Bordeaux) ! Son élément essentiel est le module pédagogique Ilias, utilisé depuis plusieurs années. Argos64 vient donc de s’enrichir de la brique vie scolaire d’Infostance, expérimentée avec succès dans trois établissements du département depuis la rentrée et proposée à tous les établissements désireux de l’utiliser à la prochaine rentrée.

Remerciements : au Collège Daniel Argote et son équipe, Mme Pascale Petitjean, Principal, M. Lucien Nozzi, Principal Adjoint, Mme Stéphanie Orré, CPE et M. Joël Beney, enseignant d’anglais. Ainsi que Mme Domnique Provot, représentante de l’Agence Départementale du Numérique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top